À surveiller: Nuvei, Banque Nationale et BRP

Publié le 26/08/2021 à 09:17

À surveiller: Nuvei, Banque Nationale et BRP

Publié le 26/08/2021 à 09:17

Par Dominique Beauchamp

Banque Nationale (NA, 99,54$): de solides résultats, mais un titre déjà bien évalué

Bien que l’institution québécoise ait surpassé ses attentes à plusieurs égards au troisième trimestre, et que la reprise économique lui sera favorable quelques trimestres encore, Darko Mihelic de RBC Marchés des capitaux ne s’enthousiasme pas pour son titre.

Essentiellement, l’analyste s’attend à ce que la croissance des bénéfices perde éventuellement de son élan, par rapport à ceui de l'ensemble des autres institutions, alors que le titre est plus chèrement évalué que ceux des autres banques.

L’action s’échange en effet à un multiple de 2,1 fois sa valeur comptable comparativement à la moyenne de 1,7 fois pour les banques alors que le ratio des fonds propres réglementaires de 12,2% est parmi les plus bas de l’industrie (avec celui de la Banque Scotia).

L’analyste note aussi qu’une bonne part du renversement de 43 millions de dollars des provisions pour pertes de crédit au troisième trimestre provient d’une réévaluation à la hausse de certains portefeuilles de prêts dépréciés par sa filiale américaine de financement spécialisé Credigy, dont la performance peut être volatile.

Ceci dit, l’analyste se dit impressionné par la hausse de 10,8% des prêts des activités bancaires traditionnelles, au trimestre qui s’avère la plus élevée des banques ayant dévoilé leurs résultats à ce jour grâce aux prêts hypothécaires et aux entreprises.

La hausse de seulement 4% des frais autres que d’intérêt par rapport à celle de 15% des revenus totaux a aussi amélioré le ratio d’efficience de 55 à 51%, au troisième trimestre.

Darko Mihelic prévoit que toutes les banques auront récupéré la majorité des provisions pour pertes sur prêts constituées au début de la pandémie d’ici le quatrième trimestre de 2022. L’analyse voit donc la progression des bénéfices de la Banque Nationale ralentir lors des derniers trimestres du prochain exercice.

Darko Mihelic relève néanmoins ses prévisions de bénéfice pour 2022 (à 9,03$ par action) et pour 2023 (à 9,59$ par action) et augmente son cours-cible de 97 à 99$.

Ce cours-cible reste toutefois inférieur au cours actuel et s'avère plus bas des onze analystes répertoriés par Refinitiv.

 

 

BRP (DOO, 107,88$): des ventes ratées, mais la demande reste forte

Sur le même sujet

Boussole boursière: les institutions financières à la course aux dividendes

Édition du 24 Novembre 2021 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. L'interdiction auprès des banques à charte canadiennes de hausser les dividendes a été levée.

Les actionnaires des banques canadiennes bientôt récompensés pour leur patience

10/09/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Les actionnaires des banques canadiennes seront bientôt récompensés pour leur patience, selon Hélène Paradis.

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…