À surveiller: Marché Goodfood, Power Corporation et goeasy

Publié le 16/03/2022 à 09:06

À surveiller: Marché Goodfood, Power Corporation et goeasy

Publié le 16/03/2022 à 09:06

Par Jean Gagnon
Une boîte repas de Goodfood

Le titre de Goodfood continue de s'enliser. (Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de Marché Goodfood, Power Corp et goeasy ? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Marché Goodfood (FOOD, 2,07 $): un financement qui permettra d’accélérer le développement de sa stratégie de livraison à la demande

Bien que Goodfood ajoutait l’automne dernier des produits d’épicerie à sa liste de repas qu’elle offrait déjà, le cours de l’action n’en finit pas moins de s’enfoncer de plus en plus chaque jour. Il est maintenant si bas que Frederic Tremblay, analyste chez Desjardins, croit que le moment est bon pour réexaminer la valeur de cet investissement.

Goodfood réalisait récemment un financement de 30 millions $ auprès d’un groupe privé sous forme d’obligations convertibles non garanties. Cela lui permettra d’accélérer le déploiement de ses centres de livraisons (micro fulfilment) et ainsi de mieux se positionner pour affronter la concurrence sur le marché de la livraison à la demande.

La société cible d'avoir plus de 20 centres de livraisons en opération à la fin de 2022, alors que l’objectif précédent était de 20-25 centres en août 2023, explique l’analyste de Desjardins.

À court terme, les efforts pour développer les livraisons à la demande se concentreront sur les grands centres urbains, tels Montréal et Toronto, pour s’étendre ensuite à Ottawa.

Mais à plus long terme, l’analyste croit que Goodfood voudra étendre son service de livraison en 30 minutes de produits d’épicerie et de repas à d’autres régions métropolitaines et se doter d’une présence pancanadienne d’ici la fin de 2025, peut-être même avant.

Accélérer le déploiement de ses capacités dans ce secteur augmentera ses chances de succès, estime l’analyste. Il croit que l’offre plus variée de produits (épicerie et repas) de Goodfood, ses prix concurrentiels, la réputation attachée à sa marque et ses investissements passés lui confèrent plusieurs avantages dans ce secteur de la livraison à la demande qui prendra une place de plus en plus grande dans le marché de l’épicerie qui est évalué à 140 milliards de dollars au Canada.

L’analyste de Desjardins maintient sa recommandation d’achat, mais il réduit toutefois son cours cible de 7,00 $ à 5,00 $.

 

Power Corporation (POW, 38,45 $): l’analyste de la BMO réduit quelque peu ses prévisions

Sur le même sujet

À surveiller: Tourmaline Oil, Suncor Énergie et Marché Goodfood

19/01/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Tourmaline Oil, Suncor et Marché Goodfood? Voici quelques recommandations d'analystes.

Les revenus de Marché Goodfood ont diminué de 15% au 1er trimestre

Les revenus du spécialiste des mets prêts à cuisiner ont reculé de 15%, par rapport à la même période un an plus tôt.

À la une

Le Canada annonce de nouvelles sanctions contre la Russie et la Biélorussie

Justin Trudeau a annoncé de nouvelles sanctions contre 74 personnes et entreprises en Russie et en Biélorussie.

Après avoir créé votre site, protégez-le!

SatelliteWP a développé un outil gratuit pour vérifier si vous êtes à risque d’une cyberattaque.

Le futur véhicule coté de Trump visé par une enquête fédérale

12:18 | AFP

L'action Digital World Acquisition Corp est censée fusionner avec le nouveau réseau social de Donald Trump.