À surveiller: Intact, Richelieu et Aritzia

Publié le 08/12/2020 à 08:37

À surveiller: Intact, Richelieu et Aritzia

Publié le 08/12/2020 à 08:37

Par Dominique Beauchamp

Photo: 123RF

Que faire avec les titres d’Intact, Quincaillerie Richelieu et Aritzia? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Intact (IFC, 148,49$): un gros et bon achat, l’exécution fera le reste

C’est au tour de Phil Hardie, de Banque Scotia, de saluer l’achat historique de l’assureur britannique RSA Insurance Group, maintenant qu’Intact a complété l’émission d’actions pour le financer.

Comme ses collègues, l’analyste est impressionné par la transaction de 5,1 milliards de dollars qui s’avère très rentable avant même les synergies de 250 millions de dollars.

Après la transaction, la valeur comptable d’Intact devrait grimper de 25%. La première année, RSA ajoutera de 7 à 9% aux bénéfices et plus de 10% d’ici 36 mois.

RSA Canada contribuera les trois quarts des synergies visées par Intact (sa part de marché passera de 17 à 22%), suivie de 20% pour les activités internationales. Le reste proviendra des produits d’assurance de spécialité.

Si Phil Hardie avait précédemment identifié RSA Canada comme une cible d’achat attrayante, il est surpris par l’achat de RSA UK International et 50% des activités de RSA au Danemark.

Malgré son étonnement, Phil Hardie juge que la diversification internationale et l’éventail accru de produits d’assurance devraient renforcer la résilience du groupe à long terme et lui donner de nouvelles options pour s’adapter aux futurs changements dans l’industrie de l’assurance en dommages.

Selon ses calculs, Intact a mis la main sur les activités britanniques à un prix d’aubaine de 0,4 fois la valeur comptable.

«La confiance des investisseurs» est forte envers l'intégration de RSA Canada, mais elle l'est moins pour les activités étrangères, admet l'analyste. Toutefois, dans le passé, l'achat de OneBeacon a démontré la capacité des dirigeants à transmettre leur savoir-faire et à prendre pied dans de nouvelles régions, fait-il valoir.

Au cours actuel, le titre ne reflète pas les bienfaits de la transaction. Il offre donc un fort potentiel à mesure que les dirigeants d’Intact procureront les synergies et les bénéfices promis.

Outre les habituelles économies, Phil Hardie s’attend à ce que la sélection et la segmentation des risques d’assurance et de meilleurs rendements sur les investissements de RSA UK augmentent davantage les bénéfices de la transaction, même s’il assume que 7% des clients pourraient quitter l’assureur.

L’analyste soulève son cours cible de 166 à 175$, soit 2,3 fois la valeur comptable par action prévue à la fin de 2021.

Le bénéfice qu'il prévoit augmente de 6,4% à 9,25$ par action en 2021 et de 13,6% à 10,94$ en 2022.

Quincaillerie Richelieu (RCH, 34,92$): après un repli, le titre redevient intéressant

Sur le même sujet

À surveiller: Rogers, Aritzia, et MTY

Que faire avec les titres de Rogers, Aritzia et MTY? Voici quelques recommandations d'analystes.

À surveiller: Aritzia, Dorel et Lion Électrique

12/10/2021 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres d'Aritzia, Les Industries Dorel et Lion Électrique? Voici des recommandations d’analystes.

À la une

Des fines herbes à la maison… comme dans l’espace!

24/10/2021 | Claudine Hébert

Plantaform pourrait bien avoir créé le prochain appareil à dosettes à faire fureur.

Le rapport ESG, de quessé?

01/10/2021 | Jean Décary

INVESTISSEMENT RESPONSABLE. «Ce rapport, c’est pratiquement de la reddition de comptes.»

Hydrogène vert et biocarburants: une future stratégie interventionniste

22/10/2021 | François Normand

ANALYSE. Les Affaires dévoile les grandes lignes de la stratégie que Québec annoncera dans les prochaines semaines.