À surveiller: IAMGOLD, Integra Resources et Brookfield Asset Management

Publié le 22/09/2021 à 09:18

À surveiller: IAMGOLD, Integra Resources et Brookfield Asset Management

Publié le 22/09/2021 à 09:18

Par Jean Gagnon

Brookfield Asset Management (BAM, NYSE, 53,25 $US): Un plan pour doubler la valeur d’ici 5 ans

La présentation des dirigeants de la société de gestion d’actifs canadienne lors de la journée des investisseurs a mis l’accent principalement sur ses perspectives de croissance pour les cinq prochaines années en éclairant les participants sur les actifs que la frime prévoyait s’accaparer à court terme ainsi que sur les progrès de ses stratégies d’investissement.

Le résultat net sera une croissance composée de 21% du capital porteur d’honoraires sur 5 ans. Somme toute, la tenue de cette journée a inspiré confiance aux participants, estime Sohrab Movahedi, analyste chez BMO Marchés des capitaux.

L’analyste réitère sa recommandation de «sur-performance» et son cours cible de 61 $, soit un gain de 18% à partir du coût actuel.

L’enthousiasme de l’analyste de la BMO repose sur la constance de la firme à accumuler les fonds sous gestion, sa capacité à déployer le capital et l’effet composé de ses honoraires. Ses performances passées lui procurent une place unique qui lui permet de participer aux grosses transactions, selon l’analyste.

Brookfield Asset Management est une entreprise de gestion d'actifs canadienne qui gère un portefeuille global de 510,6 milliards de dollars investi pour ses clients. Les actifs de la firme se concentrent dans l’immobilier, l'énergie renouvelable, les infrastructures et les sociétés privées.

Sur le même sujet

É-U: les détaillants optimistes, les achats de fin d'année ont pris de l'avance

26/11/2021 | AFP

Les consommateurs américains ont déjà dépensé 76G$US chez des détaillants en ligne depuis le début novembre.

Définissez votre stratégie d'investissement en deux mots

26/11/2021 | Philippe Leblanc

Pour définir sa stratégie d'investissement, il faut observer ses titres et se demander s'il y a une stratégie commune.

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…