À surveiller: Dollarama, Uni-Sélect et Bombardier

Publié le 30/11/2021 à 10:10

À surveiller: Dollarama, Uni-Sélect et Bombardier

Publié le 30/11/2021 à 10:10

Par Denis Lalonde
Un magasin Dollarama

Le détaillant d’articles à bas prix Dollarama dévoilera ses résultats financiers du troisième trimestre de son exercice 2022 le 8 décembre. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Dollarama, Uni-Sélect et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Dollarama (DOL, 56,41$): Halloween aura profité au détaillant

Le détaillant d’articles à bas prix Dollarama dévoilera ses résultats financiers du troisième trimestre de son exercice 2022 le 8 décembre et l’analyste Vishal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale, anticipe un bénéfice par action de 0,58$.

Le consensus des analystes est à 0,57$ et la performance de l’entreprise lors de la période correspondante l’an dernier a été de 0,52$.

L’analyste ajoute qu’il s’attend à des ventes de magasins comparables (ouverts depuis plus d’un an) en hausse de 2,1%, comparativement à 7,1% il y a un an. «Notre prévision repose sur une taille du panier moyen en recul de 3%, mais à une hausse du nombre de transactions de 5,3%», note l’analyste.

Vishal Shreedhar prévoit que les ventes du détaillant atteindront 1,13 milliard de dollars (G$). Le consensus des analystes est à 1,12G$ et les revenus avaient été de 1,06G$ il y a un an.

Il s’attend également à une marge brute de 43,9%, en baisse de 10 points de pourcentage sur un an, car le troisième trimestre de l’an dernier avait été exceptionnel de ce côté.

«Les comparables avec l’an dernier au troisième trimestre sont très difficiles, mais la situation devrait être plus favorable au 4e trimestre (en cours). L’analyse des résultats trimestriels des concurrents de Dollarama laisse croire que les ventes de produits saisonniers pour Halloween ont été très bonnes, ce qui devrait être favorable pour l’entreprise», écrit l’analyste.

Vishal Shreedhar précise toutefois que les restrictions sanitaires sont beaucoup moins contraignantes cette année, ce qui devrait favoriser les ventes d’articles de Noël.

«Dans un environnement post-pandémique, nous croyons que Dollarama peut livrer une croissance des ventes de magasins comparables de 4-5% et du bénéfice par action de plus de 10%», dit-il.

Selon lui, l’entreprise est encore en mesure de naviguer à travers les pressions inflationnistes en utilisant divers leviers. «Les inventaires sont bien garnis, la société a une politique de prix multiples d’au plus 4$ et un bon taux de roulement des marchandises», dit-il. Dollarama a donc la capacité de refiler la facture à ses clients.

L’analyste conserve sa recommandation de «surperformance» et augmente légèrement son cours cible sur un an, lui qui passe de 63$ à 64$.

 

Uni-Sélect (UNS, 24,31$) : pas de recette secrète pour accélérer le redressement

Sur le même sujet

Bombardier livre son 1000e avion Global

Le 1000e appareil a été livré à NetJets, qui détient l’une des plus importantes flottes de jets d’affaires au monde.

À surveiller: CAE, Bombardier et Shopify

29/10/2021 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de CAE, Bombardier, Shopify? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Les compagnies aériennes s'alarment du «chaos» si la 5G n'est pas limitée près des aéroports

Il y a 16 minutes | AFP

Les acteurs du secteur aérien aux États-Unis s’inquiètent des conséquences de la 5G sur les avions.

Québec veut 25 000 éducatrices en services de garde d'ici 2026

C’est un total de 295 millions $ qui seront consacrés à différentes mesures.

Entreprises et consommateurs prévoient une forte inflation, selon la banque centrale

L’inflation est le problème économique le plus important pour les consommateurs.