À surveiller: Disney, Canaccord Genuity et Banque de Montréal

Publié le 21/12/2021 à 09:49

À surveiller: Disney, Canaccord Genuity et Banque de Montréal

Publié le 21/12/2021 à 09:49

Banque de Montréal (BMO, 131,54 $): RBC hausse sa recommandation et son cours cible

Banque de Montréal (BMO) a annoncé le 20 décembre l’acquisition de la société américaine Bank of the West pour un montant de 16,3 milliards de dollars américains, soit environ 21 milliards de dollars canadiens.

«À court terme, le titre pourrait subir quelques pressions en raison de toutes les pièces à assembler pour que la transaction se déroule comme prévu. Mais si le plan est respecté, nous voyons la transaction comme étant attrayante stratégiquement et financièrement», écrit l’analyste Darko Mihelic, de RBC Marchés des capitaux.

À la clôture de la transaction, l’analyste ajoute que BMO comptera 3,8 millions de clients, de même qu’une position forte dans trois des cinq plus importants marchés aux États-Unis, de même qu’une présence dans 32 États américains.

BMO financera l’acquisition avec ses liquidités, de même qu’avec des émissions de titres de dette et d’actions.

«Le ratio des capitaux de premier rang sera de 11% à la conclusion de la transaction, nous sommes surpris que la cible soit aussi basse compte tenu du minimum requis de 10,5%, mais nous pensons que l’entreprise fait preuve de conservatisme», écrit Darko Mihelic.

BMO anticipe des synergies de 670 M$US, ou de 860 M$CA avant impôts, soit 35% des dépenses de Bank of the West en excluant les frais d’intérêt. Toutes les mesures de réductions de coûts doivent être mises en place dans la première année suivant la clôture de la transaction.

«Nous voyons trois risques dans la transaction. De toutes les grandes banques que nous couvrons, BMO a récemment été la plus agressive dans ses initiatives de contrôle des coûts. Il est donc naturel que les investissements pour générer de la croissance puissent en souffrir. De plus, un ratio de capitaux de premier rang si proche du minimum requis pourrait causer un certain inconfort advenant un événement perturbateur d’ici la conclusion de la transaction. Et troisièmement, l’analyse de l’entente par les autorités américaines pourrait occasionner certains soucis», affirme l’analyste.

Ce dernier ne peut s’empêcher de penser que la Banque TD a raté une chance de grossir ses activités américaines, mais qu’il s’agissait clairement d’une vente aux enchères.

La recommandation de Darko Mihelic sur le titre de BMO passe de «performance égale au secteur» à «surperformance» et son cours cible sur un an passe de 154 $ à 160 $. Il dit à présent attendre que la direction de BMO livre le plan promis.

D.L.

Sur le même sujet

Un nouveau dirigeant pour BMO au Québec

Le directeur général et cochef de BMO Marchés des capitaux, Québec, Grégoire Baillargeon, qui succédera à Claude Gagnon.

La croissance des prêts s'est poursuivie à la Banque de Montréal au 2e trimestre

La banque versera désormais un dividende trimestriel de 1,39 $ par action.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour à 17:10 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.