À surveiller: Couche-Tard, Cargojet, et Suncor

Publié le 21/06/2022 à 09:25

À surveiller: Couche-Tard, Cargojet, et Suncor

Publié le 21/06/2022 à 09:25

Par Dominique Beauchamp

(Photo: Getty Images)

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Cargojet et Suncor? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Alimentation Couche-Tard (ATD, 53,30$): un quatrième trimestre moins spectaculaire en vue

C’est au tour de Derek Dley de Canaccord Genuity de présenter ses attentes pour le quatrième trimestre de l’exercice 2022 qui sera divulgué le 28 juin après la fermeture des marchés. La téléconférence aura lieu le lendemain matin.

L’analyste est plus prudent que ses collègues parce que les résultats se comparent au trimestre de reprise pandémique d’un an plus tôt. Les marges sur l’essence à la pompe seront aussi un peu moins robustes qu’un an plus tôt.

Globalement, le retour à la normale après la pandémie se poursuit ce qui augmente les déplacements en voiture, la fréquentation des dépanneurs et l’achat d’aliments frais et d’autres articles conçus pour les achats impulsifs.

Derek Dley prévoit donc un recul de 5% du bénéfice d’exploitation (à 1,02 milliard de dollars américains) et de 9,6% du bénéfice par action (à 0,47 $ US).

L’analyste s’attend à une hausse modeste d’un pour cent du volume de carburant vendu, aux États-Unis, au Canada et en Europe. Il signale toutefois que ces volumes sont encore de 9 à 18% inférieurs au niveau qu’ils avaient en 2019 avant la pandémie, selon les marchés.

Les marges sur l’essence à la pompe de Couche-Tard continuent de surpasser celles de l’industrie, grâce à l’approvisionnement efficace et à l’absence de guerre de prix, mais les marges américaines devraient tout de même avoir fléchi de 34,5 à 33 cents américains par galon, depuis un an.

Pour ce qui est de la performance des dépanneurs, Derek Dley croit que Couche-Tard continuera sur la lancée du troisième trimestre grâce aux programmes Fresh Foods, Fast et aux offres de breuvages, surtout aux États-Unis et en Europe. Il s’attend donc à une amélioration de 3% des ventes par dépanneurs comparables sur les trois marchés.

L’offre élargie d’aliments frais, de portions individuelles et de boissons aidera Couche-Tard à compenser pour l’inflation des coûts et les dépenses de l’intégration du groupe de dépanneurs de Hong Kong à l’organisation européenne. Il mise donc sur une amélioration de la marge d’exploitation de 30 points de pourcentage dans tous les marchés, soit 32,1% aux États-Unis, de 31,3% au Canada et de 38,4% en Europe.

En attendant les résultats et la téléconférence, Derek Dley ne touche pas à son cours cible de 61 $ et renouvelle sa recommandation d’achat.

L’action de Couche-Tard est stable depuis le début de l’année par rapport au recul de presque 10% de l’indice S&P/TSX.

 

Cargojet (CJT, 135,83$): l’évaluation du transporteur aérien a rarement été aussi attrayante

Sur le même sujet

Bourse: Alimentation Couche-Tard prépare-t-elle un grand coup?

09/09/2022 | Denis Lalonde

BALADO. Couche-Tard a mis un frein à son rachat d'actions. Est-ce un signal qu'une acquisition d'envergure approche?

À surveiller: Couche-Tard, Financière IGM et BRP

08/09/2022 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Couche-Tard, IGM Financial et BRP? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Après Anglade, St-Pierre Plamondon plaide à son tour pour le vote stratégique

Il y a 16 minutes | La Presse Canadienne

«Est-ce qu’on devrait donner des pouvoirs absolus à François Legault ou est-ce qu’on veut des oppositions fortes?»

GES: les secteurs «gourmands» devront faire l'effort, dit Legault

Il y a 8 minutes | La Presse Canadienne

«Je veux qu’on aille plus vite» dans la réduction des émissions de GES industrielles, a-t-il dit en journée dimanche.

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la transition énergétique

Édition du 21 Septembre 2022 | François Normand

La question de Patrick Decostre, président et chef de la direction de Boralex.