À surveiller: CN/CP, Alimentation Couche-Tard et Bombardier

Publié le 01/09/2021 à 10:03

À surveiller: CN/CP, Alimentation Couche-Tard et Bombardier

Publié le 01/09/2021 à 10:03

Par Denis Lalonde
Une locomotive du CN

Le Surface Transportation Board (STB), organisme américain réglementant l’industrie du rail aux États-Unis, a rejeté la fiducie de vote du Canadien National dans le dossier de l’acquisition du transporteur Kansas City Southern (KCS). (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres du CN, du CP, d’Alimentation Couche-Tard et de Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


CN (CNR, 148,40$) et CP (86,69$) : la décision du Surface Transportation Board ouvre la porte au CP

Le Surface Transportation Board (STB), organisme américain réglementant l’industrie du rail aux États-Unis, a rejeté la fiducie de vote du Canadien National dans le dossier de l’acquisition du transporteur Kansas City Southern (KCS).

Selon le STB, la proposition du Canadien National n’était pas conforme à l’intérêt public en vertu de sa réglementation sur les fusions. Une telle fiducie de vote aurait permis au CN de payer les actionnaires de KCS avant la conclusion de la transaction, tout en permettant au transporteur américain de marchandises de poursuivre ses activités en tant qu’entité indépendante.

La transaction évaluée à 33,6 milliards de dollars américains est-elle menacée? Oui, à en croire Cameron Doerksen, analyste à la Financière Banque Nationale. «Il faut se rappeler qu’une éventuelle fusion entre le CN et Kansas City Southern serait de toute manière soumise à un examen plus approfondi des autorités américaines de la concurrence, même si le CN acceptait de laisser tomber sa fiducie de vote», explique-t-il.

L’analyste ajoute qu’une transaction entre le CP et KCS est plus probable, car la fiducie de vote du CP a déjà été approuvée. «Les actionnaires de KCS seraient mieux servis par une fusion avec le CP qui pourrait être conclue dès le quatrième trimestre de 2021, puisqu’une offre du CN nécessiterait un examen qui pourrait prendre un an», dit-il.

Cameron Doerksen laisse entendre que le CN pourrait toujours porter la décision du Surface Transportation Board en appel, mais que les chances de succès apparaissent bien minces. Il croit même que l’échec du CN pourrait entraîner le départ de certains hauts dirigeants et membres du conseil d’administration.

L’analyste conserve sa recommandation de «performance égale au secteur» pour les titres du CN et du CP, avec des cours cible sur un an respectifs de 139,00$ et de 98,00$.

Preuve que les actionnaires du CN ne sont pas chauds à l’idée d’une fusion avec KCS, le titre du transporteur ferroviaire a terminé la séance de mardi sur un bond de 7,36% à 148,40$. Quant à celui du CP, il a reculé de 4,55% à 86,69$.

 

Alimentation Couche-Tard (ATD.B, 50,98$) : des résultats meilleurs que prévu malgré des comparatifs difficiles

Sur le même sujet

Bombardier livre son 1000e avion Global

Le 1000e appareil a été livré à NetJets, qui détient l’une des plus importantes flottes de jets d’affaires au monde.

À surveiller: Dollarama, Uni-Sélect et Bombardier

30/11/2021 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Dollarama, Uni-Sélect et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Tendances alimentaires 2022: pas juste pour les foodies

Il y a 38 minutes | Sylvie Cloutier

BLOGUE INVITÉ. Les deux dernières années auront certainement permis à certaines tendances latentes de se démarquer.

La Banque du Canada maintient son taux d'intérêt directeur à 0,25%

La Banque du Canada a prévenu que le taux ne restera pas à cette «valeur plancher» encore bien longtemps.

Fin du suspense à la Fed, signal attendu sur une hausse des taux

10:23 | AFP

La puissante Réserve fédérale pourrait annoncer que les taux commenceront à être relevés en mars.