À surveiller: CGI, BCE et Amazon

Publié le 30/04/2021 à 09:17

À surveiller: CGI, BCE et Amazon

Publié le 30/04/2021 à 09:17

Par Dominique Beauchamp

(Photo: Charles Desgroseillers)

Que faire avec les titres de CGI, BCE et Amazon? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Groupe CGI (GIB.A, 107,09$): la numérisation des entreprises à la rescousse

Le bond de 40% des nouveaux contrats signés à un sommet depuis le premier trimestre de 2015 est un signe que la transformation numérique des entreprises pourrait raviver la croissance interne de CGI, croit Paul Treiber de RBC Marchés des capitaux.

Les dirigeants laissent entendre que cette demande est de nature «structurelle» et pas seulement une reprise de «nature cyclique», dit-il.

L’optimisme de l’analyste s’appuie sur le fait que les mandats de nouveaux clients ont doublé à 1,48 milliard de dollars au deuxième trimestre.

Cette progression se compare à celle de 19% pour le renouvellement et le prolongement de contrats existants. De plus, la tendance s’observe dans tous les services et les marchés régionaux.

L’analyste va même jusqu’à dire que ce pivot pourrait aider CGI à doubler sa taille plus tôt que les 5 à 7 années prévues à son plan stratégique, si la croissance interne s’ajoutait à la contribution des acquisitions.

À ce chapitre, CGI indique que les évaluations dans son industrie se sont calmées ce qui suggère que des acquisitions deviennent plus probables, avance l’analyste.

En mai, CGI devrait clore l’achat mineur du consultant et intégrateur de systèmes numériques pour les gouvernements locaux Sense Corp. d’Austin au Texas pour 66 millions de dollars.

«Avant la pandémie, la croissance interne de CGI avait commencé à s’améliorer, mais elle restait inégale, tout comme les nouveaux contrats signés, parce que les clients tardaient à transformer leurs intentions en contrats fermes», explique Paul Treiber.

Maintenant que les entreprises priorisent leur transformation numérique, cela devrait se traduire par plus de demande pour les services gérés et les services d’intégration de systèmes et de conseils, espère-t-il.

D’ailleurs, CGI s’y prépare avec l’embauche de 1000 employés au deuxième trimestre, un effort qui a réduit la marge avant intérêts et impôts de 16,4% 15,8%, par rapport au premier trimestre.

L’analyste prévoit donc un retour de la croissance interne au cours des prochains trimestres. Son modèle prévoit aussi une croissance de 3,4% des revenus, sans l’effet des acquisitions, en 2022, après le recul de 0,5% prévu en 2021. Le bénéfice devrait augmenter de 8,9% à 5,87$ par action en 2022.

Paul Treiber hausse son cours-cible de 115 à 120$, soit un gain potentiel d’encore 10%.

À son avis, CGI mérite une évaluation légèrement supérieure (de 12 fois le bénéfice d’exploitation prévu en 2022) à celle de ses semblables (11,5 fois) parce que CGI a transformé 57% de son bénéfice d’exploitation en flux de trésorerie excédentaires, depuis cinq ans.

BCE (BCE, 57,99$): tous les yeux sur la demande internet

Sur le même sujet

Amazon annule le Prime Day au Canada

Trois centres de distribution d'Amazon ont été partiellement fermés en Ontario en mai dernier après des cas de COVID-19.

Jeff Bezos et Richard Branson prêts à s'envoler pour l'espace

09/07/2021 | AFP

Deux vaisseaux, deux entreprises, mais un seul objectif pour les milliardaires Jeff Bezos et Richard Branson.

À la une

SQDC: près de 21 tonnes de contenants récupérés

Plus de 2 millions de contenants ont été rapportés en succursale en un an pour être recyclés.

Voici comment apaiser les inquiétudes liées au retour au travail

Moins vos employés sont informés de votre vision post-pandémique du travail, plus leur moral est perturbé.

Les employés veulent savoir ce qui adviendra du télétravail dans leur entreprise

Les travailleurs qui ne connaissent pas la position de leur employeur envisagent le retour au bureau avec inquiétude.