À surveiller: Cascades, Lion et Telus

Publié le 10/05/2021 à 08:31

À surveiller: Cascades, Lion et Telus

Publié le 10/05/2021 à 08:31

(Photo: La Presse Canadienne)

Que faire avec les titres de Cascades, Lion et Telus? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Cascades (CAS, 13,92 $): gardons la tête froide

Même si les résultats de Cascades au premier trimestre et ses prévisions pour le deuxième ne répondent pas aux attentes des analystes, Sean Steuart, de Valeurs mobilières TD, garde espoir en son titre.

Son bénéfice avant intérêts, impôts, et amortissement (BAIIA) ajusté dévoilé jeudi – duquel 4 millions de dollars (M$) provenant de la papeterie de La Rochette, en France, a été retranché – s’est établi à 141 millions de dollars, soit son plus bas niveau depuis le deuxième trimestre de 2019. Valeurs mobilières TD avait plutôt anticipé un BAIIA de 146 M$, alors que le consensus misait sur 153 M$.

Le bénéfice par action de Cascades à 0,29$ se retrouve entre les prévisions de l’analyste de 0,27 $ et celle du consensus à 0,34$. Sean Steuart attribue ce meilleur résultat que prévu à des dépenses en intérêts et en impôts inférieures à ses prévisions.

Si une partie de ce qui a plombé le premier trimestre 2021 de Cascades sont des éléments non récurrents, la majorité provient de coûts d’intrants qui ont crû, surtout du côté de la fibre recyclée. Ceux-ci se traduisent déjà dans la décote du titre, qui a subi une correction de près de 25% en deux mois alors que les autres titres du secteur se trouvent à des sommets.

Sean Steuart juge que la réaction des investisseurs est exagérée. Cela rend toutefois le titre d’autant plus intéressant, surtout puisque Cascades fait partie des entreprises les plus résilientes du secteur papetier, forestier et des produits d’emballage depuis le début de la pandémie. C’est pourquoi l’analyste fait passer sa recommandation de «conserver» à «achat».

L’entreprise se dirige vers une période d’importantes dépenses d’investissement de capital en étant dans une bonne position financière, estime l’analyste. Au 31 mars 2021, sa dette nette, qui représente 2,5 fois son BAIIA des douze derniers mois ainsi que 46% de son capital, est à un creux par rapport aux dernières années.

Les dépenses en capitaux prévues par la direction pour la prochaine année demeurent inchangées, se maintenant dans une fourchette de 450-475 M$, ce qui est bien plus que les 250 M$ dépensés en 2020. Une enveloppe de 250 M$ sera allouée au projet de conversion de Bear Island aux États-Unis, dont les nouvelles installations devraient entrer en fonction en décembre 2022.

Outre les dividendes, les investisseurs ne devraient pas s’attendre à ce que la société de Kingsey Falls retourne davantage d’argent à ses actionnaires.

Sean Steuart réitère son cours cible de 17,50 $, ce qui représente 5,7 fois le ratio cible de la valeur de l’entreprise par rapport à son BAIIA anticipé par Valeurs mobilières TD.

Lion Electrique (LEV, 16,17 $US): ambitieux plan de croissance

Sur le même sujet

SEC: la Banque Royale accepte de payer plus de 800 000$US

Selon la SEC, la Banque Royale a indûment alloué des obligations destinées aux clients institutionnels et aux courtiers.

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

17/09/2021 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

OPINION Titres en action: Banque Royale, GSK, Next, Stellantis
Mis à jour le 17/09/2021 | AFP et La Presse Canadienne
Que faire avec un titre qui s'est fortement apprécié?
17/09/2021 | Philippe Leblanc
Bourse: Wall Street termine en berne une semaine volatile
Mis à jour le 17/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: Wall Street termine en berne une semaine volatile

Mis à jour le 17/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a clôturé la séance de vendredi à son plus faible niveau en près de quatre semaines.

Titres en action: Banque Royale, GSK, Next, Stellantis

Mis à jour le 17/09/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Marché Goodfood, Alithya et Doordash

17/09/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.