À surveiller: Canadian Tire, Stella-Jones et Beyond Meat

Publié le 11/11/2022 à 09:37

À surveiller: Canadian Tire, Stella-Jones et Beyond Meat

Publié le 11/11/2022 à 09:37

Par Catherine Charron

Stella-Jones (SJ, 43,62 $): dans l’ensemble, elle s’en tire bien

Grâce à des revenus supérieurs aux attentes, la manufacturière de produits de bois pressé Stella-Jones a dévoilé un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de près de 6% supérieur à ce à quoi s’attendait le consensus des analystes, rapporte Michael Tupholme de la Banque TD.

À 119 millions de dollars (M$), elle a toutefois raté de peu la cible qu'il lui avait fixée à 123 M$. Même chose pour son bénéfice par action, qui a atteint 1,07 $ et non 1,14 $ comme ce à quoi il s’attendait.

Bien qu’il ait crû de 390 points de base par rapport à la même période l’an dernier, le taux de sa marge bénéficiaire n’a pas répondu aux attentes de l’analyste ou du consensus. Elle doit toutefois cette hausse à de meilleures marges tirées de l’ensemble de ses produits comparativement à celle enregistrée au troisième trimestre de 2021. Le bois résidentiel avait particulièrement été mis à mal, rappelle Michael Tupholme.

Les revenus de Stella-Jones ont toutefois largement dépassé ses attentes et celles du consensus, à respectivement 767 M$ et 753 M$. La catégorie du bois pressé s’est largement mieux tirée que prévu. À 842 M$, ils ont bondi de 24% par rapport à l’exercice précédent. Le taux de croissance interne consolidé a bondi de 19%, alors que Michael Tupholme prévoyait 9,4%.

L’entreprise canadienne doit en partie cette bonne performance à la hausse des prix de ses marchandises pour couvrir l’augmentation de ses coûts de production.

Lors du dévoilement de ses résultats, Stella-Jones a aussi annoncé qu’elle avait acquis une société au Texas au 1er novembre 2022 pour la somme de 32 M$ US, et qu’elle avait reçu l’autorisation de racheter au cours de la prochaine année ses actions d’une valeur de 5 M$, ce qui représente près de 9,6% de ses titres en circulation.

Tandis que la direction compte toujours atteindre ses cibles pour 2022-2024, l’analyste de la Banque TD a en partie réduit ses prévisions à l’égard de la marge bénéficiaire de l’entreprise au cours des prochains exercices. Pour le reste, il les a toutefois revues à la hausse pour 2023, ce pour quoi son cours cible grimpe de 48 $ à 52 $.

Stella Jones est, selon Michael Tupholme, un titre de qualité qui offre un juste équilibre entre potentiel de croissance et résilience. De plus, elle pourrait tirer profit de nouvelles acquisitions. Il maintient donc sa recommandation à «achat».

 

Beyond Meat (BYND, 11,82 $ US): son appétit est en partie coupé

Sur le même sujet

À la une

Oatbox à l’assaut de l’Ontario avec le Fonds de solidarité FTQ

12/04/2024 | Emmanuel Martinez

Le fabriquant de boisson d'avoine montréalais Oatbox a reçu 5M$ du Fonds de solidarité FTQ.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.

Bourse: les gagnants et les perdants du 12 avril

Mis à jour le 12/04/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.