À surveiller: Canadian Natural Resources, MEG Energy et Parkland Corporation

Publié le 07/03/2022 à 09:45

À surveiller: Canadian Natural Resources, MEG Energy et Parkland Corporation

Publié le 07/03/2022 à 09:45

Par Jean Gagnon
Des puits de pétrole

Canadian Natural Resources prévoit continuer d’allouer 50% de ses flux de trésorerie libre à des rachats d'actions. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Canadian Natural Resources, MEG Energy et Parkland Corporation? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Canadian Natural Resources (CNQ, 75,04 $): dans une ligue à part

Grâce à des prix obtenus plus élevés et des coûts d’opération plus bas, l’exploitant entre autres de sables bitumineux de l’Alberta a annoncé avoir généré à son 4e trimestre des flux de trésorerie qui ont excédé les attentes.

Canadian Natural Resources (CNR) a généré 3,5 milliards $ de flux de trésorerie libre avant dividende, dont 1,9 milliard $ ont servi à réduire la dette nette et 1,4 milliard $ ont été retournés aux actionnaires, note Randy Ollenberger, analyste chez BMO Marchés des capitaux.

La direction dit avoir renouvelé son programme de rachats d’actions, et elle prévoit continuer d’allouer 50% de ses flux de trésorerie libre à ces rachats. Son programme lui permet de racheter jusqu’à 10% du total des actions en circulation.

De plus, CNR hausse son dividende de 28%, ce qui l’amène bien au-dessus de son taux habituel, note l’analyste. Il est maintenant de 0,75 $ par action, ce qui se traduit par un rendement du dividende de 4,1%.

Fort de ces résultats et de ces annonces, l’analyste de la BMO réitère sa recommandation de «surperformance», et il hausse son cours cible de 68 $ à 80 $.

CNR a annoncé pour le 4e trimestre des flux de trésorerie de 3,66 $ par action, alors que l’analyste avait prévu 3,40 $. Les dépenses en capital ont totalisé 837 millions $, à peu de chose près ce que l’analyste avait prévu.

Canadian Natural Resources se situe dans une classe à part, soutient l’analyste. La société profite d’un des plus bas seuils de rentabilité de l’industrie grâce à sa performance opérationnelle, sa structure de coût, sa taille et la diversification de ses ressources. Tous ces facteurs lui confèrent un profil très résilient, qui lui a d’ailleurs permis de hausser son dividende de 76% depuis le 4e trimestre 2020.

 

MEG Energy (MEG, 18,24 $): une solide poussée boursière qui pourrait se poursuivre selon l’analyste de la BMO

Sur le même sujet

À surveiller: Apple, McDonald's et WSP

Que faire avec les titres d’Apple, McDonald’s et WSP? Voici quelques recommandations d’analystes.

À surveiller: Industries Lassonde, Home Capital et Guardian Capital

Mis à jour le 16/08/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres d'Industries Lassonde, Home Capital et Guardian Capital? Voici des recommandations d'analystes

À la une

La Caisse de dépôt affiche une perte de 33,6G$

Il y a 46 minutes | La Presse Canadienne

En tenant compte des dépôts, l’actif net de la CDPQ a reculé de 28,2G$, passant de 420G$ à 392G$ de janvier à juin 2022.

Immobilier: la correction historique aura-t-elle lieu?

Il y a 19 minutes | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. En tant que courtier immobilier, j’observe de la surenchère, mais le nombre de cas est en diminution.

Il faut migrer vers l'industrie 5.0 maintenant!

BLOGUE INVITÉ. L'industrie 5.0 est un phénomène surtout européen, qui prône une réindustrialisation responsable.