À surveiller: BRP, Lion Électrique et LifeSpeak

Publié le 27/10/2021 à 09:10

À surveiller: BRP, Lion Électrique et LifeSpeak

Publié le 27/10/2021 à 09:10

Par Jean Gagnon
Un ponton de BRP

Une chute du titre de Polaris de près de 8% a entraîné l’action de BRP dans son sillon. (Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de BRP, Lion Électrique et LifeSpeak? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

BRP (DOO, 107,29 $): il faut être opportuniste et profiter de l’occasion selon l’analyste de Desjardins

Le titre du fabricant de véhicules sportifs qui avait touché 130 $ durant la séance du 7 septembre s’est fait malmener hier, chutant de 8% pour clôturer la journée à 107,29 $. Et ce n’est pas parce que la direction avait de mauvaises nouvelles à annoncer.

C’est plutôt la divulgation des résultats de son concurrent américain Polaris qui ont déçu les investisseurs, qui ont vendu en masse, causant une chute du titre de près de 8%, entraînant aussi l’action de BRP dans son sillon.

À première vue, les résultats du 3e trimestre de Polaris ne semblent pas nécessairement désastreux. Les revenus ont été de 2 milliards $US, soit semblables à l’an dernier et légèrement inférieurs au consensus des analystes qui prévoyait 2,1 milliards $US.

Ce sont plutôt les propos de la direction qui abaisse ses prévisions pour l’ensemble de l’année, et ce, à cause des dislocations au niveau des chaînes d’approvisionnement.

Les dirigeants de Polaris prévoient maintenant des bénéfices de 9,00 $US par action, alors qu’ils estimaient précédemment que ceux-ci se situeraient à l’intérieur d’une fourchette de 9,35-9,60 $US. Le consensus des analystes tablait sur 9,57 $US par action.

La direction prévoit également que les revenus de l’année atteindront 8,15 milliards $US, alors qu’elle croyait initialement qu’ils seraient de 8,4-8,5 milliards $US.

En prenant connaissance des résultats de Polaris hier matin, Benoit Poirier, analyste chez Desjardins, se doutait bien que la réaction des investisseurs serait plutôt négative, et pas seulement pour le titre de Polaris, mais pour l’ensemble des titres du secteur des sports motorisés.

Cela dit, l’analyste qui avait récemment rencontré la direction de BRP demeure confiant que la compagnie sera capable d’affronter avec succès ces vents de face. Il maintient sa recommandation d’achat, tout en réitérant son cours cible de 150 $.

Somme toute, l’analyste suggère aux investisseurs d’être opportunistes et d’acheter le titre BRP sur toute faiblesse significative.

 

Page suivante — Lion Électrique (LEV-NYSE, 13,45 $US ): une commande qui pourrait stimuler le cours de l’action

Sur le même sujet

À surveiller: Banque Nationale, Banque Royale et BRP

02/12/2021 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Banque Royale et BRP? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les problèmes en approvisionnement plombent les résultats de BRP

01/12/2021 | Charles Poulin

Les problèmes d’approvisionnement touchent tous les secteurs d’activités et BRP n'y a pas échappé au 3e trimestre.

À la une

Les nouvelles du marché

08:25 | Refinitiv

Vaccination contre Omicron, BMO, croissance de l’emploi aux Etats-Unis, Didi sort du NYSE, et impôt minimum mondial.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour à 08:23 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Les marchés mondiaux rebondissent, légèrement rassurés sur Omicron. Le bitcoin se situe maintenant autour de 48 000 $US.

Bourse: Wall Street termine en baisse, lestée par prises de bénéfices et Fed

Mis à jour le 03/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance de vendredi en baisse