À surveiller: Bombardier, Tesla et Tourmaline Oil Corp

Publié le 16/01/2023 à 12:30

À surveiller: Bombardier, Tesla et Tourmaline Oil Corp

Publié le 16/01/2023 à 12:30

Par Jean Gagnon
Un appareil Global 7500 de Bombardier

Bombardier divulguera ses résultats du 4e trimestre le 9 février. (Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de Bombardier, Tesla et Tourmaline Oil Corp ? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Bombardier (BBD.B, 57,88 $): moins de livraisons que prévu au 4e trimestre, mais les perspectives demeurent très bonnes selon l’analyste de la Financière Banque Nationale

Le manufacturier québécois de jets d’affaires divulguera ses résultats du 4e trimestre le 9 février, et bien que les livraisons d’appareils seront probablement quelque peu inférieures aux prévisions, Cameron Doerksen, analyste à la Financière Banque Nationale, maintient sa recommandation de «surperformance», et il va même jusqu’à hausser son cours cible sur un an, lui qui passe de 61$ à 65$.

Rappelons qu’après s’être retrouvé sous la barre des 20 $ durant l’été, le titre a triplé depuis ce moment. Pour l’ensemble de l’année 2022, le titre s’est apprécié de 24,5% alors que l’indice S&P/TSX perdait 8,7%.

L’analyste abaisse sa prévision de livraisons au 4e trimestre de 47 à 41 appareils. Pour l’ensemble de l’année, elles totaliserons 115 selon lui alors que la prévision de la société était de 120.

L’analyste prévoit que Bombardier augmentera ses livraisons d’appareils de 15-20% en 2023. Cela lui permettra de hausser ses revenus et ses marges, alors qu’au même moment elle profitera des initiatives de réduction de dépenses mises en place précédemment.

À la fin du 3e trimestre, le carnet de commandes de Bombardier totalisait 15 milliards $, ce qui représente deux années de production au rythme actuel des livraisons. Ceci offre une bonne visibilité sur les revenus pour 2023, car ce carnet de commandes comporte des pénalités significatives en cas d'annulations, note l’analyste.

Celui-ci n’est pas sans noter que le marché des jets d’affaires en général pourrait ramollir quelque peu en 2023, mais il croit néanmoins qu'il demeure en bonne santé. Le ralentissement de l’activité en 2023 serait en partie attribuable au fait que l’on comparera les chiffres à ceux d'une très bonne année en 2022.

Les flux de trésorerie libres de Bombardier ont été de 566 millions de dollars pour les 9 premiers mois de l’année, ce qui laisse croire qu’ils excéderont facilement la prévision de la société pour l’année qui était de 515 millions de dollars.

Ces flux de trésorerie a permis à Bombardier de réduire sa dette de 200 millions $ au 4e trimestre.

 

 

Tesla (TSLA, 122,40 $US): baisser les prix est la bonne stratégie au bon moment selon l’analyste de Wedbush

Sur le même sujet

Bombardier ne perd pas sa cible des yeux

Édition du 21 Février 2024 | Denis Lalonde

LE TAUREAU CONTRE L'OURS. Que vous soyez optimiste ou pessimiste, retrouvez l’analyse d’un titre en deux parties.

À surveiller: Bombardier, Disney et BCE

09/02/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Bombardier, Disney et BCE? Voici des recommandations d’analystes.

À la une

La start-up de Sherbrooke qui veut commercialiser un médicament

03/03/2024 | Emmanuel Martinez

«Les gens pensent que l’argent coule à flots pour les start-ups, parce qu’on nous montre des exceptions.»

La start-up qui voulait faire économiser 1G$ en soins à l'Amérique du Nord

01/03/2024 | Émilie Parent-Bouchard

Une start-up de Sherbrooke propose des solutions aux victimes d'un traumatisme crânien qui doivent être opérées.

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.