À surveiller: Bombardier, Squarespace et CGI

Publié le 20/07/2021 à 09:36

À surveiller: Bombardier, Squarespace et CGI

Publié le 20/07/2021 à 09:36

Par Catherine Charron

CGI (GIB.A, 112, 89 $): le spécialiste des TI redonne à ses actionnaires

 

Même si la demande reste volatile, alors que les entreprises commencent tranquillement à se concentrer sur des enjeux de TI à long terme, CGI est bien positionné pour réinvestir ses flux de trésorerie, et redonner à ses actionnaires, croit Paul Steep de la Banque Scotia.

En se fiant à ce qui se passe ailleurs dans le secteur, l’analyste s’attend à ce que la croissance de CGI s’appuie sur la transformation numérique et les projets de modernisation des infrastructures TI de ses clients dans ses résultats financiers qui seront dévoilés le 28 juillet 2021.

En effet, la société de Montréal a notamment annoncé qu’elle avait prolongé de cinq ans un contrat avec la pétrolière Shell, qu’elle bonifierait un système d’ERP pour l’État du Michigan aux États-Unis, et qu’elle implantera un nouveau système de TI chez Nexelis.

L’analyste examinera aussi si l’entreprise fondée par Serge Godin et Alain Imbeau est parvenue à faire passer de 21-22 % à 30 % ses revenus tirés de sa propriété intellectuelle.

Chose certaine, il anticipe que les résultats du troisième trimestre témoigneront de la réouverture progressive des entreprises dans le monde, ce pour quoi il revoit à la hausse ses prévisions. Paul Steep s’attend à ce que les revenus trimestriels de l’entreprise soit de 2 967 M$, que son bénéfice avant intérêt, impôts et amortissement (BAIIA) passe à 583 M$, mais que son bénéfice par action demeure pratiquement inchangé, à 1,27 $.

Son bilan financier devrait aussi démontrer que l’entreprise a près de 1,4 milliard de dollars à portée de main.

La Banque Scotia estime qu’au cours de l’exercice 2021, CGI générera 1,5 G$ en flux de trésorerie, sans compter son fonds de roulement, soit un bond d’environ 7 % par rapport à l’exercice 2020, et que son taux de conversion du BAIIA sera de 63 %.

Avec toutes ces cartes en main, l’entreprise devrait continuer à saisir les opportunités qui lui permettront de créer de la valeur pour ses actionnaires. Pour y parvenir, CGI devrait poursuivre sa stratégie de fusion et acquisition afin de mettre le pied dans des marchés clés, et maintenir son programme de rachats d’action. Cette dernière devrait d’ailleurs avoir dépensé au cours du dernier trimestre près de 320 millions de dollars pour racheter 2,9 millions de ses actions.

Révisant à la fois ses attentes en matière de taux de change et de rachat d’action, la Banque Scotia fait passer son cours cible de 114 $ à 124 $, augmentant son multiple anticipé à 12,5 fois le ratio valeur d’entreprise/BAIIA des douze prochains mois. Sa recommandation demeure à « surperformance ».

 

Sur le même sujet

Bombardier et Groupe MTY de retour au sein du S&P/TSX, est-ce si positif?

17/09/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Bombardier et MTY feront un retour dans l'indice phare de la Bourse de Toronto, le S&P/TSX, le 20 septembre.

Bombardier dévoile le Challenger 3500

Une première mise à jour des appareils de la famille du Challenger 300 depuis le lancement du Challenger 350 en 2014.

À la une

Bourse: Wall Street termine en berne une semaine volatile

Mis à jour le 17/09/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a clôturé la séance de vendredi à son plus faible niveau en près de quatre semaines.

Titres en action: Banque Royale, GSK, Next, Stellantis

Mis à jour le 17/09/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Marché Goodfood, Alithya et Doordash

17/09/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.