À surveiller: Bombardier, Rogers et la Great-West

Publié le 25/01/2019 à 09:37

À surveiller: Bombardier, Rogers et la Great-West

Publié le 25/01/2019 à 09:37

Rogers (RCI.B, 70,94$): plus complexe

Desjardins Marché des capitaux réitère une recommandation "conserver".

Maher Yaghi indique que la société rapporte des résultats solides pour 2018 et amorce 2019 avec un bon momentum.

Il note que la nouvelle norme comptable IFRS 16, dont l'application s'amorce le 1er janvier, rend l'analyse de l'aperçu de Rogers pour l'exercice plus sinueuse que d'ordinaire. Après ajustement, il conclut que, à 4-6%, la croissance projetée du bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) est décente et à l'intérieur du consensus.

L'analyste souligne cependant que la direction s'attend à des investissements plus importants en immobilisations, une surprise qui conduit à des flux de trésorerie plus faibles que ce qui était anticipé par le marché. Cela dit, la direction augmente tout de même son dividende de 4%.

M. Yaghi dit ne pas nier que Rogers détient de solides actifs. Il estime cependant qu'après ajustement des résultats pour les amener sur une base comptable identique à celle des pairs, l'évaluation actuelle du titre limitera probablement sa performance future.

La cible est maintenue à 74,50$.

À la une

Ce qui cloche avec l'expérience voyageur à l'aéroport de Montréal

Il y a 35 minutes | Daniel Lafrenière

BLOGUE INVITÉ. Comment se fait-il que l'expérience soit plus fluide à Paris qu'à Montréal?

À surveiller: Bombardier, Pfizer et BMO

Que faire avec les titres Bombardier, Pfizer et BMO? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les nouvelles du marché

Mis à jour à 08:56 | Refinitiv

Bénéfice pour la RBC, la CIBC et la TD, acquisition pour Broadcom, Telus retire son offre pour Appen.