À surveiller: Bombardier, Nemaska et Walmart

Publié le 16/11/2018 à 09:33

À surveiller: Bombardier, Nemaska et Walmart

Publié le 16/11/2018 à 09:33

Que faire avec les titres de Bombardier, Nemaska et Walmart? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Bombardier (BBD.B, 2,20$): une approbation qui est la bienvenue

Banque Scotia renouvelle une recommandation "surperformance de secteur".

L’Office fédéral des transports de Suisse accorde les permis d’exploitation aux nouveaux trains à deux niveaux des Chemins de fer fédéraux (CFF) suisses pour le trafic longue distance sur les lignes interurbaines et interrégionales pendant deux ans. Bombardier Transport fournit le train en question, appelé Twindexx.

Turan Quettawala indique que la décision permettra d'amorcer les premières livraisons dès le 9 décembre. Il estime qu'il s'agit de l'un des contrats (où les livraisons devaient survenir plus tôt) qui a causé le report d'entrées d'argent en 2018 au profit de 2019.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

L'analyste voit deux choses dans l'annonce:

1-Les enjeux d'homologation des trains ne sont ou n'étaient pas d'une nature ingénierie, et les risques d'une dégradation des marges attribuables à ce contrat sont donc faibles.

2-Les paiements de liquidités sur ce contrat devraient commencer à entrer au plus tard à la fin du premier trimestre. Même s'il ne s'agit pas d'une solution globale aux délais dans les flux de trésorerie, il s'agit d'un pas dans la bonne direction.

M. Quettawala estime que la nouvelle devrait apaiser les craintes à l'effet que la non-atteinte des objectifs de flux de trésorerie en 2018 est indicatrice d'un nouveau problème systémique à Bombardier Transport.

La cible est maintenue à 5,50$.

À la une

Ukraine: la situation sur le terrain au 124e jour

Mis à jour il y a 15 minutes | AFP

L’armée russe tentait lundi de pousser son avantage dans l'est de l'Ukraine.

Zelensky fait pression sur le G7 pour durcir le ton contre Moscou

Mis à jour à 08:11 | AFP et La Presse Canadienne

Le G7 va continuer de soutenir l'Ukraine «aussi longtemps qu'il le faudra», selon leur déclaration commune.

Zelensky fait pression sur le G7 pour durcir le ton contre Moscou

Mis à jour à 08:11 | AFP et La Presse Canadienne

Le G7 va continuer de soutenir l'Ukraine «aussi longtemps qu'il le faudra», selon leur déclaration commune.