À surveiller: Boeing, Barrick Gold et Hexo

Publié le 20/01/2020 à 09:02

À surveiller: Boeing, Barrick Gold et Hexo

Publié le 20/01/2020 à 09:02

Par Jean Gagnon

Barrick Gold (GOLD, 17,95 $US): une bonne fin d’année

Bien qu’elle ne divulguera ses résultats financiers que le 12 février, la société aurifère de Toronto a déjà fait savoir les niveaux de production atteints au quatrième trimestre seront conformes aux attentes. De plus, les coûts seront également consistants avec les prévisions, selon Jackie Przybylowski, analyste chez BMO Marchés des capitaux,

Ces résultats de fin d’année alors que la société a atteint ses objectifs autant pour sa production d’or que de cuivre sont d’autant plus importants que celle-ci vient de compléter une année importante qui a vu se compléter avec succès l’intégration de l’ancienne Barrick Gold et de la compagnie Randgold, note l’analyste.

L'entreprise fusionnée a également réalisé un certain nombre d’objectifs, comme entre autres l’entente de co-entreprise avec Nevada et la vente d’actifs dont Massawa et la participation dans Kalgoorlie.

En fait, les résultats de production ont été légèrement supérieurs à ses prévisions, avoue l’analyste de la BMO. Les ventes ont été quant à elles relativement conformes à ses attentes.

L’analyste s’attend à ce que les coûts s’alignent sur ses prévisions. Barrack a déjà indiqué que pour le quatrième trimestre 2019 ses coûts de maintien tout compris seront de 6% à 8% plus bas que lors du troisième trimestre.

En conséquence, l’analyste maintient sa recommandation de «surperformance», et son cours cible est de 22,00$US.

 

Hexo (Hexo, 2,10 $): le financement semble être le nerf de la guerre

À la une

«Revenir au bureau? Non merci, ça coûte trop cher!»

Il y a 24 minutes | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Essence, strationnement, food court... Au secours, le retour partiel au bureau me coûte une fortune!»

Ce qui cloche avec l'expérience voyageur à l'aéroport de Montréal

BLOGUE INVITÉ. Comment se fait-il que l'expérience soit plus fluide à Paris qu'à Montréal?

À surveiller: Bombardier, Pfizer et BMO

Que faire avec les titres Bombardier, Pfizer et BMO? Voici quelques recommandations d’analystes.