À surveiller: BlackBerry, Alimentation Couche-Tard et GDI

Publié le 20/09/2021 à 09:45

À surveiller: BlackBerry, Alimentation Couche-Tard et GDI

Publié le 20/09/2021 à 09:45

Par Jean Gagnon

Alimentation Couche-Tard (ATD.B, 48,39$): et si elle achetait EG Group?

La semaine dernière, une nouvelle de Bloomberg indiquait que l’opérateur de commerce de proximité EG Group, présent aux États-Unis, en Europe et en Australie, explorait les possibilités de vente. L’analyste de Desjardins, Chris Li, croit qu’il s’agirait d’un bon ajout stratégique pour Couche-Tard.

Toutefois, il est d'avis que l’entreprise québécoise, si elle devait examiner cette possibilité, demeurera comme à son habitude très disciplinée dans son évaluation de l’entreprise à acquérir, d’autant plus que les nombreuses initiatives qu’elle a entrepris pour stimuler sa croissance organique va générer une forte création de valeur lors la reprise post-pandémie.

À certains égards, l’acquisition de EG Group est certainement attrayante pour Couche-Tard, note l’analyste de Desjardins. Aux États-Unis, EG Group opère opère environ 1 700 sites, et elle est la 4e plus grosse chaine de commerce de proximité. Compte tenu de la taille de Couche-Tard, l’analyste croit que les synergies pourraient être significatives.

En Europe, EG Group est le plus gros opérateur indépendant de commerce de proximité avec environ 3 700 sites. Couche-Tard en possède 2 725. L’analyste note toutefois que l’environnement dans certains pays d’Europe est plus exigeant compte tenu de la concurrence et de la réglementation généralement plus serrée. Mais considérant que Couche-Tard a tenté il n’y a pas si longtemps d’acquérir Carrefour et ses 5 000 sites en France et en Italie, l’analyste croit que la firme québécoise doit penser qu’il ne s’agit pas d’obstacles insurmontables.

Finalement, Couche-Tard croit sûrement que le marché australien est attrayant compte tenu de sa tentative l’an dernier d’acquérir Ampol, suggère l’analyste.

Bien que ce ne soit pas encore confirmé, le prix demandé pour EG Group serait de 15 milliards $US, soit environ 10 fois les bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de 2020. Il s’agit là d’un prix invitant, selon l’analyste qui rappelle que c’était à peu près le prix payé par Couche-Tard en 2016 lors de l’achat de CST.

Compte tenu du bilan financier de l’entreprise québécoise, l’acquisition pourrait être financée entièrement par de la dette et le ratio dette nette/BAIIA n’excéderait pas 3,5 fois. À suivre.

 

GDI Services aux immeubles (GDI, 57,69 $): deux acquisitions stratégiques aux États-Unis

Sur le même sujet

À surveiller: BlackBerry, Apple et Tourmaline

24/09/2021 | Catherine Charron

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

À surveiller: Couche-Tard, Gildan et BlackBerry

21/06/2021 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Couche-Tard, Gildan et BlackBerry? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Les nouvelles du marché

Il y a 31 minutes | Refinitiv

Résultats encourageants pour les Banques canadiennes, Coronavirus, Enbridge, Cyberlundi, les télécoms européennes.

Identifier la maltraitance financière

Édition du 10 Novembre 2021 | Jean-François Venne

COMPTABLE ET LITTÉRATIE FINANCIÈRE. L'Ordre des CPA croit qu'il faudrait améliorer les conditions de détections...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour à 07:59 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Rebond des marchés, mais des incertitudes sanitaires et monétaires demeurent. Wall Street prévue en hausse.