À surveiller: Banque TD, Banque de Montréal et Banque Scotia

Publié le 02/03/2022 à 09:40

À surveiller: Banque TD, Banque de Montréal et Banque Scotia

Publié le 02/03/2022 à 09:40

Par Jean Gagnon

Au 1er trimestre, la Banque Scotia a réalisé des bénéfices par action de base de 2,15 $, alors que Gabriel Dechaine, analyste à la Banque Nationale, avait prévu 2,06 $. (Photo: Romeo Mocafico pour Les Affaires)

Que faire avec les titres de Banque de Montréal, Banque TD et Banque Scotia ? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Banque TD (TD, 98,91 $): une acquisition de taille qui ne sera pas un élément catalyseur pour le prix de l’action

Lundi, la Banque TD annonçait une transaction de taille aux États-Unis en achetant First Horizon Bank, une banque du Tennessee, pour un montant de 13,4 milliards $US, soit une prime de 37% sur le prix de clôture de la veille.

Cette acquisition ne constitue pas une surprise, selon Meny Grauman, analyste chez Scotia Capital, compte tenu du capital excédentaire de la TD actuellement ainsi que des commentaires récents de la direction.

Mais alors que l’on s’attendait à une transaction significative, peut-on prétendre que celle-ci est vraiment la bonne, se demande l’analyste de Scotia Capital. Pour différentes raisons, son opinion est plutôt mitigée.

Du côté positif, l’analyste estime que cette transaction permet à la TD de prendre de l’expansion dans une région du pays où la croissance est excellente et dans des lignes d’affaires qu’elle connaît bien.

De plus, comme il s’agit d’une transaction au comptant, il n’y a pas de risque de financement et les ajouts aux résultats que l’acquisition de First Horizon apportera aux états financiers de la TD sont intéressants, selon l’analyste.

Mais de l’autre côté, l’analyste note qu’en estimant que 10% des gains proviendront de synergies, l’on sous-estime les risques d’exécution.

L’analyste croit de plus que la transaction comporte certains risques réglementaires ainsi que des risques de rétention. Bien sûr, la transaction augmente la taille de la TD, mais l’impact stratégique est limité étant donné qu’elle n’entraîne pas d’augmentation marquée quant aux capacités de la banque, explique l’analyste.

Comme une acquisition était attendue, son impact était déjà inclus dans le cours de l’action, dont l’évaluation était déjà la plus élevée du secteur, estime l’analyste. Il ne voit donc pas cette annonce comme un élément catalyseur pouvant pousser le titre encore plus haut.

La cote de l’analyste pour la Banque TD est «performance égale au secteur» et son cours cible est de 117 $.

 

Banque de Montréal (BMO, 144,67 $): elle surpasse les attentes grâce à ses activités sur les marchés de capitaux

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.