À surveiller: Banque Laurentienne, Spotify, Dollarama

Publié le 03/06/2021 à 09:47

À surveiller: Banque Laurentienne, Spotify, Dollarama

Publié le 03/06/2021 à 09:47

(Photo: La Presse Canadienne)

Que faire avec les titres de Banque Laurentienne, Spotify et Dollarama? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: les auteurs peuvent avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

La Banque Laurentienne (LB: 45,00$) : une révision stratégique qui vise dans le mille

Les résultats trimestriels dévoilés hier par la Banque Laurentienne sont garants d’une révision stratégique réussie, estime Darko Mihelic, de RBC Marché des capitaux. Les retombées positives devraient se poursuivre dans le temps, anticipe le seul des dix analystes suivant le titre à émettre une recommandation d’achat, selon une recension de Refinitiv.

Au deuxième trimestre de 2021, qui s’est clos le 30 avril, sa marge nette sur les intérêts a monté de 4 points de base par rapport au trimestre précédent. Elle a donc atteint 1,88%, soit mieux que la marge de 1,83% attendue par l’analyste, qui attribue ce résultat à des frais de financement plus bas et à une révision des services offerts par l’institution financière.

La valeur des dépôts a continué de décroître, reculant de 2,7% par rapport au premier trimestre de 2021 et de 9,2%, par rapport à la même période l’an dernier, dû à une baisse des dépôts à terme. On observe toutefois une hausse des dépôts à préavis et à vue. Les revenus tirés des intérêts ont baissé d’environ 1% par rapport au trimestre précédent à 171,5 millions de dollars (M$), mais demeurent au-dessus des prévisions de l’analyste, qui misait sur 167,1 M$. Darko Mihelic s’attend tout de même à ce que la marge nette sur les intérêts baisse de 1,85% au troisième trimestre, puis demeurera stable tout au long du reste de sa période de prévision.

La contraction des prêts aux commerçants et le manque de croissance des prêts commerciaux ont fait chuter de 0,7% par rapport au trimestre précédent la valeur totale des prêts accordés par l’institution financière dirigée par Rania Llewellyn. La valeur des hypothèques et des prêts personnels accordés a reculé respectivement de 1,4% et de 1,7% par rapport au premier trimestre de 2021.

Qu’à cela ne tienne, la Banque Laurentienne revoit la démarche de ses courtiers et étend son examen jusqu’à son processus de rétention et à ses succursales. La stagnation des prêts commerciaux est attribuée à une baisse du financement de stocks, et devrait le demeurer au cours du prochain trimestre. Les prêts devraient décroître de 0,2% en 2021, mais remontrer de 2% en 2022, anticipe Darko Mihelic.

Ses provisions totales pour pertes sur créances de 2,4 M$ sont bien moins importantes que les 17 M$ auxquels s’attendait l’analyste.

Son coefficient de rendement – en hausse de 100 points de bases par rapport au trimestre précédent, mais en baisse de 490 points de bases par rapport à la même période l’an dernier – a dépassé les attentes de l’analyste en grimpant de 69,9%. Alors que la Banque Laurentienne souhaite le garder sous la barre des 70% en 2021, Darko Mihelic croit plutôt que ce coefficient devrait atteindre 71,3%, car il prévoit une croissance de 1,1% des revenus et une baisse de 0,3% de ses dépenses. Selon lui, restreindre ses dépenses en pleine relance économique sera difficile pour l’institution financière de Montréal, à moins qu’elle n’augmente significativement ses revenus.

Darko Mihelic estime aussi que la rémunération des employés de la Banque Laurentienne devrait baisser en 2022, mais il garde un oeil sur la croissance des prêts accordés au troisième trimestre de 2021 qu’il anticipe moins importante.

La valeur de la Banque Laurentienne demeure intéressante selon lui, car son titre vaut 0,81 fois sa valeur comptable, alors qu’en moyenne, le titre des autres grandes banques canadiennes s’échange à 1,73 fois leur valeur comptable. Les investisseurs peuvent donc parier sur une meilleure performance lorsque la révision stratégique prendra fin et que la banque se tournera plutôt vers la croissance. C’est pourquoi l’analyste de RBC Marché des capitaux maintient sa recommandation à «surperformance».

De tels résultats ont convaincu l’analyste de revoir à la hausse ses prévisions pour le bénéfice par action de l’institution financière, qui passe de 3,68$ à 3,93$ pour 2021, et son cours cible, qui passe de 49$ à 51$.

 

Spotify (SPOT, 241,57 $US): de la musique aux oreilles de BofA Securities

 

Sur le même sujet

À surveiller: Banque Laurentienne, ATS Automation et Sleep Country

Que faire avec les titres de Banque Laurentienne, ATS Automation et Sleep Country?

La Banque Laurentienne aura finalement son application mobile

L'arrivée de l'application pourrait permettre à la banque de freiner le déclin de ses dépôts bancaires.

À la une

Rose Buddha impressionne aux États-Unis

Il y a 54 minutes | Emmanuel Martinez

Rose Buddha a décroché une bourse de 300 000$US à l’émission américaine «Elevator Pitch».

Suivez la soirée électorale avec Les Affaires

Il y a 24 minutes | Les Affaires

EN DIRECT. La campagne électorale fédérale tire à sa fin et pourtant, tous les scénarios sont encore sur la table.

Élections fédérales: les Canadiens se rendent aux urnes

Mis à jour à 14:48 | La Presse Canadienne

Selon Élections Canada, près de 6,8 millions de personnes ont déjà enregistré leur vote.