À surveiller: Banque Laurentienne, SNC-Lavalin et Transcontinental

Publié le 02/03/2020 à 09:04

À surveiller: Banque Laurentienne, SNC-Lavalin et Transcontinental

Publié le 02/03/2020 à 09:04

Par Jean Gagnon
la devanture d'une Banque Laurentienne

(Photo: Roméo Mocafico)

Que faire avec les titres de Banque Laurentienne, SNC-Lavalin et Transcontinental ? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note : l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Banque Laurentienne (LB, 38,19 $) : le plan de transformation se poursuit

La Banque québécoise qui est en pleine période de transformation divulguait vendredi des résultats pour son premier trimestre qui ont semblé effrayer les investisseurs, le titre chutant de plus de 8,3 % durant la séance de négociations qui a suivi. Pour la semaine, le titre est en baisse de 13,1 %.

Les bénéfices par action ont atteint 0,79 $, bien en dessous de la prévision de 1,03 $ de Doug Young, analyste chez Desjardins. La prévision du consensus des analystes se situait à 1,08 $. Et ce malgré que la banque profitait d’un taux d’imposition anormalement bas de 7,2 %.

Plusieurs facteurs demeurent inquiétants, ce qui incite l’analyste de Desjardins à réduire son cours cible de 44 $ à 38 $. Il maintient néanmoins sa recommandation à « Conserver ».

La direction de la banque indique que la croissance des bénéfices par action pour l’ensemble de l’année 2020 se situera entre 0 à -5 %.

Le ratio d’efficacité pour le premier trimestre a été de 76,6 %, alors que l’analyste l’avait estimé à 70,8 %. Ce résultat serait attribuable principalement à des salaires et des bénéfices aux employés plus élevés. L’analyste explique toutefois que ce ratio est généralement plus haut au premier trimestre à cause des compensations variables qui sont versées à cette période. La direction croit que le ratio pourrait s’améliorer de 300 à 400 points de base durant l’année.

Les provisions pour pertes sur prêts ont également excédé les prévisions. Elles se situent à 18 points de base, alors que l’analyste de Desjardins s’attendait à 15 points de base. Des prêts syndiqués dans les secteurs de l’énergie et des télécoms seraient principalement responsables de cette hausse des provisions.

Enfin, la marge nette d’intérêt de 1,81 % était légèrement inférieure à la prévision de l’analyste qui l’estimait à 1,82 %. Le plan de transformation de 7 ans se poursuit, et la marge nette d’intérêt pourrait profiter éventuellement d’une meilleure diversité des sources de financement, note l’analyste.

SNC-Lavalin (SNC, 31,20 $) : tout un rebond à la suite de bons résultats

Sur le même sujet

Boussole boursière: les institutions financières à la course aux dividendes

Édition du 24 Novembre 2021 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. L'interdiction auprès des banques à charte canadiennes de hausser les dividendes a été levée.

À surveiller: Pfizer, Banque Laurentienne et Paccar

24/11/2021 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Pfizer, Banque Laurentienne et Paccar ? Voici quelques recommandations d’analystes ...

À la une

Comment rendre infaillible son approvisionnement?

BALADO. PME, sortez votre boule de cristal.

Bourse: Wall Street clôt en hausse après la frayeur du variant Omicron

Mis à jour à 16:43 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en légère hausse.

À surveiller: Calian, Green Impact Partners et WELL Health Technologies

09:26 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Calian, Green Impact Partners et WELL Health? Voici quelques recommandations d'analystes.