À surveiller: Alithya, Weston et Jamieson

Publié le 25/03/2021 à 09:12

À surveiller: Alithya, Weston et Jamieson

Publié le 25/03/2021 à 09:12

Par Dominique Beauchamp
Loblaws

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Alithya, George Weston et Jamieson Wellness? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Alithya (ALYA, 3,15$): l’achat de R3D apporte des revenus de 100 M$ et de nouveaux partenaires

Kevin Krishnaratne de Desjardins Marché des capitaux apprécie plusieurs des aspects de l’achat de R3D Conseil, mais veut voir les revenus d’Alithya croître de façon régulière sans l’effet des acquisitions avant de recommander l’achat du titre du consultant en solutions numériques.

La transaction de 84,5 millions de dollars, incluant la dette, s’accompagne d’engagements de la part de Québecor et de Beneva, deux actionnaires de R3D Conseil, de fournir un volume d’affaires minimum de 60 M$ par année sur une période initiale de dix ans.

L’acquisition renforce le savoir-faire d’Alithya dans les domaines de l’assurance et des télécommunications et ajoute 600 employés aux effectifs de 2200 de la société.

Kevin Krishnaratne signale que les engagements et les revenus annuels de 63 M$ de R3D porteront sa contribution annuelle aux revenus à près de 100 M$.

«La société mentionne que les revenus de R3D ont crû lors de la dernière année ce qui est aussi positif par rapport au déclin généralisé de l’industrie», précise Kevin Krishnaratne.

Alithya estime la contribution au bénéfice d’exploitation de R3D à 12-14 M$ d’ici 12 à 24 mois, après les synergies.

En fonction de ces objectifs, l’analyste juge que le multiple payé de 6 à 7 fois le bénéfice d’exploitation de R3D est attrayant.

Il augmente ses prévisions de revenus de 99 M$ à 417 M$ et celles pour le bénéfice d’exploitation de 11 M$ à 34,7 M$ pour 2023.

Ces prévisions préliminaires pourraient augmenter puisque le modèle ne tient pas compte des revenus additionnels que généreront les activités de R3D qui ne proviennent pas de Québecor et de Beneva (une filiale de La Capitale).

«Il est aussi possible que la taille accrue d’Alithya l’aidera à décrocher de plus gros mandats au fil du temps», dit-il.

Pour réaliser la transaction, Alithya émettra 25,5 millions de nouvelles actions aux actionnaires de R3D. Québecor et Beneva auront donc chacun 11,9% des actions d’Alithya.

L’analyste recommande de conserver le titre et hausse son cours cible de 3,25 à 3,75$.

Groupe Alithya est entré en Bourse le 2 novembre 2018 par le biais de l’achat inversé d’une compagnie déjà inscrite. Il avait alors émis des actions à 4,50$ chacune.

 

George Weston (WN, 107,69$): le holding devra aussi justifier sa raison d’être

Sur le même sujet

À surveiller: Alithya, CAE et WSP Global

15/11/2021 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Alithya, CAE et WSP Global ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Alithya reste centrée sur son objectif de doubler de taille d'ici trois ans

21/09/2021 | Denis Lalonde

Le PDG Paul Raymond cible les industries où la société voit les plus grands besoins en transformation numérique.

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…