Les fantômes de la déclaration de revenus

Publié le 26/10/2022 à 14:20

Les fantômes de la déclaration de revenus

Publié le 26/10/2022 à 14:20

Les fantômes représentent les revenus et les surplus de liquidités qui n'apparaissent pas sur la déclaration de revenus. Vous avez intérêt à les utiliser pour maximiser votre patrimoine. (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. La fin octobre approche. C’est le temps de ranger l’ensemble de patio et d’acheter les boîtes de 100 chocolats mélangés puis finalement d’en racheter d’autres, car on n’a pas respecté notre engagement de les garder pour les enfants qui passeront le 31 octobre.

Vous aurez compris que l'Halloween cogne à nos portes. C’est le temps de l’année où plusieurs se déguisent en divers personnages marquants de l’année. D’autres choisissent plutôt d’opter pour le costume traditionnel, soit le fantôme.

Mais pourquoi nous parler de fantôme dans un article sur les finances personnelles? Ok je vais arrêter de tourner autour du pot.

Il existe des fantômes en finances personnelles. Ces créatures invisibles se retrouvent dans vos déclarations de revenus. Oui, les fantômes représentent les revenus et les surplus de liquidités qui n'apparaissent pas sur la déclaration de revenus. Vous avez intérêt à les utiliser pour maximiser votre patrimoine.

 

Le refinancement

Ce concept charme beaucoup les mordus de l’immobilier, soit ceux qui ont soif d’acheter des immeubles et de faire grandir leur parc immobilier.

Qu’est-ce que ça mange en hiver le refinancement? Lorsqu’un investisseur immobilier refinance, il demande un montant de prêt supplémentaire à sa banque, et il se justifie en disant que son immeuble a pris de la valeur ou parce qu’il a remboursé un bon montant de sa dette initiale.

L’investisseur n’a pas à inclure l'entrée d'argent à titre de revenu dans sa déclaration d'impôts, car il a uniquement emprunté de l’argent à la banque. La somme devra inévitablement être remboursée à la banque.

Que peut faire l’investisseur avec la somme supplémentaire? Se servir du montant pour financer la mise de fonds d’un nouvel immeuble. C'est l'arme numéro un des investisseurs immobiliers. Le refinancement n'est pas considéré comme un revenu et te permet de croître rapidement, mais attention à la hausse des taux d'intérêt. Ça frappe comme un séisme à 10 sur l'échelle de Richter, surtout avec la cascade de hausses de taux que l’on connaît actuellement.

 

Vente d'actions de petite entreprise ou d'un bien agricole

Le gain sur des actions admissibles de petites entreprises et sur un bien agricole ou de pêche admissible peut être exonéré ou partiellement exonéré d'impôt. Si vous vendez vos actions à un prix de 913 630 $, vous ne paierez pas d’impôts sur le gain. Même principe du côté des biens agricoles ou de pêche, excepté que le seuil est à 1 M$. C’est l’équivalent de passer Go et de ne pas payer d’impôts. Attention, il y a certains critères auxquels l’on doit se conformer. Référez-vous à un comptable ou un fiscaliste pour qu’il vous assiste dans le processus de vente de ce type de biens.

Je dois vous avouer que j’ai menti plus haut. Oui, il y a une exemption d’impôts sur ces biens, mais on doit payer un impôt minimum de remplacement.

Cette mesure, mise en place en 1986, permet de limiter les avantages fiscaux qu’un contribuable pourrait avoir durant une année. Bonne nouvelle, si vous déclarez un revenu imposable, vous pourrez aller récupérer le montant au cours des sept années suivant l’année où vous avez eu un impôt minimum de remplacement. Bref, si les seuils et les critères sont respectés, le gain en capital n’est pas érodé par notre système fiscal.

 

Les régimes enregistrés

Qu’est-ce qu’un régime enregistré? C’est un véhicule de placement qui vous permet de reporter, de réduire ou d’anéantir l’impôt sur des gains. Certains régimes enregistrés sont invisibles sur la déclaration de revenus. Le CELI, le CELIAPP et le REEE pour les parents sont des fantômes de la déclaration d’impôts. À chaque fois que vous retirez des sommes du CELI ou du CELIAPP, le fisc ne collecte pas. Pour le REEE, les subventions et le rendement sont imposables dans les mains de l’enfant. Donc, le fisc ne fait pas payer pas les parents. Le fisc ne collecte pas non plus les montants non enregistrés, soit les montants hors REER, CELI, CELIAPP, REEE si le coût égal la juste valeur.

À quoi sert tout ce que je viens de vous mentionner? Ça sert à modéliser vos revenus. Autrement dit, ça sert à planifier les décaissements et les encaissements non seulement à votre retraite, mais aussi lors de votre vie active.

Les fantômes vous permettront de minimiser l’impact fiscal à long terme. Ne les sous-estimez pas!

À propos de ce blogue

Thomas Gaudet est CPA de formation, mais sa véritable passion est de démocratiser les finances personnelles. L’homme «aux bas bruns» adore tout ce qui touche la planification financière. Il travaille actuellement pour le cabinet de gestion de patrimoine Altitude conseils financiers. Il rencontre chaque jour des entrepreneurs, des professionnels des affaires et de la santé pour discuter de leurs enjeux et leurs besoins financiers. Il s’implique également beaucoup dans sa communauté. Il siège sur les conseils d’administration du Cégep de Drummondville et de la Jeune Chambre de Drummond.

Thomas Gaudet

Sur le même sujet

Arrêtons le loyer shaming

25/01/2023 | Thomas Gaudet

BLOGUE INVITÉ. La maison n’a pas les mêmes attributs et avantages que le loyer.

Transparence salariale: le pour et le contre

12/01/2023 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Mon nouvel employeur refuse que les employés parlent de leurs salaires entre eux. Pourquoi?»

Blogues similaires

M. Bull et M. Bear, toujours en profond désaccord

Édition du 18 Janvier 2023 | Philippe Leblanc

ENTRE LES LIGNES. Les fêtes étant maintenant terminées, le temps est venu de nous préoccuper de l’économie.

Bourse: la remontée suscite espoir et méfiance

BLOGUE. La résilience économique et l'inflation ravivent les espoirs, mais il est beaucoup trop tôt pour crier victoire.

Investir dans les infrastructures, une bonne idée?

Édition du 23 Novembre 2022 | Martin Lalonde

EXPERT INVITÉ. Maximiser le rendement selon le risque ou la volatilité que l’on est prêt à accepter.