arts-affaires : un couple fertile

Publié le 29/03/2012 à 10:00, mis à jour le 29/03/2012 à 16:59

arts-affaires : un couple fertile

Publié le 29/03/2012 à 10:00, mis à jour le 29/03/2012 à 16:59

BLOGUE. Parler des liens entre les arts et l’argent, pour certains, c’est uniquement synonyme de demandes de subventions. Pour d’autres, c’est un sujet tabou et parfois même la voie vers la compromission et la dérive. Tout cela résume une vision bien réductrice que ne souhaite pas emprunter ce blogue. Ici, on parlera des liens entre les entreprises et les organismes culturels, de l'économie de la culture, du marché de l'art, des hommes et des femmes qui collectionnent des œuvres, de ceux qui s'engagent sur des conseils d'administration, de jeunes professionnels qui explorent de nouveaux ponts à construire entre les arts et le monde des affaires. Ici, on parlera du lien très riche entre les arts et les affaires, chacun profitant de l’expertise de l’autre.

Nous sommes cette année à mi-chemin dans le plan d'action de Montréal Métropole culturelle (2007-2017). Et l'engagement dynamique de la communauté des affaires dans ce plan est bien la preuve que ces liens arts-affaires soutiennent le développement économique et social et le rayonnement de la métropole. Je veux parler dans ce blogue de ce qui se fait à Montréal, mais aussi de toutes ces initiatives dans les villes et les régions du Québec. Pourquoi pas aussi prendre le temps d’explorer des projets arts-affaires à l’étranger qui ont prouvé leur pertinence, leur efficacité et qui constitueraient des exemples à suivre chez nous.

Le Québec a perdu plusieurs sièges sociaux et, avec eux, nombre de dons et commandites majeurs. Marqué par la culture catholique, le Québec n'a pas la tradition anglo-saxonne et protestante de la solidarité communautaire (lisez sur le sujet : L'Éthique protestante et l'esprit du capitalisme de Max Weber). Bref, nous ne sommes pas Toronto avec son nouveau pavillon Michael Lee-Chin du Royal Ontario Museum, avec le Bell Light Box du Festival du film, le Four Seasons Centre.

À nous de repenser et parfois d’inventer de nouveaux liens entre le monde des arts et celui des affaires. À notre manière, on pourrait aborder les commandites autrement, de façon plus créative et dynamique dans un plan global de communication, j’y reviendrai. On pourrait aussi soutenir autrement les organismes socioculturels. Vous n’avez pas pas besoin d’être millionnaire pour le faire ! Vos compétences et votre temps sont déjà une richesse pour ces groupes qui en ont vraiment besoin.

Comme le démontrent plusieurs initiatives, les jeunes professionnels sont de plus en plus engagés dans les organismes culturels (jeunes associés de l'Opéra, jeunes leaders du Centre Seagal), dans des activités originales de découverte de la créativité (programme Arrimages de la Jeune chambre de commerce, programme Sémin'Arts pour les jeunes collectionneurs). Le monde du mécénat et les collections d'entreprises sont en plein essor au Québec, le succès d'activités comme le Rallye des Galeries, l'exposition Entreprise collective à l'Espace création Loto-Québec et le prix Giverny Capital en sont notamment la preuve. Le milieu des affaires développe de nouveaux liens, explore de nouvelles collaborations avec le secteur culturel, autant d’initiatives originales saluées par les prix Arts-Affaires du Conseil des arts de Montréal et de la Chambre de commerce de Montréal.

Voilà quelques pistes qui seront développées dans ce blogue. C’est un rendez-vous avec ce qui bouge du côté de la créativité, avec des hommes et des femmes qui changent le monde des arts et celui des affaires. Car chaque univers a tellement à apprendre et à gagner de l’autre. Je suis ouvert à vos suggestions et à échanger sur le sujet. Écrivez-moi! (Twitter @SBarange)

Et aujourd'hui, je vais surveiller le budget fédéral et vous rapporter ici, bientôt, ce qu'il y a de nouveau au niveau provincial et fédéral pour le financement privé des arts, le mécénat...

---------------------------------------------------

Sébastien Barangé, Directeur des communications et affaires publiques de CGI. (Twitter @SBarange)

Sébastien Barangé est activement engagé auprès de plusieurs organismes à but non lucratif:

membre du comité exécutif d'artsScène Montréal (Business for the arts)

président du conseil d'administration d'Art Souterrain

membre du conseil d'administration de la Fondation Michaëlle Jean

membre du conseil d'administration de la Fondation Tolérance

Ancien journaliste à Radio-Canada et collaborateur du Devoir, diplômé en communication de l’Institut d’Études Politiques (Aix-en-Provence, France) et en gestion des arts de HEC Montréal, Sébastien Barangé est curieux de tout ce qui est créatif et invite à penser différemment. Ce blogue est un espace de dialogue autour des liens entre les arts et le monde des affaires.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Les mises en chantier de logements seront inférieures aux cibles de 2030, dit la SCHL

L’Ontario, le Québec et la Colombie-Britannique devront doubler le nombre de mises en chantier.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.