Favoriser le respect de tous les côtés


Édition du 19 Mai 2018

Dans l'édition du 9 septembre 2017, j'ai utilisé le cas Tim Hortons et le litige qui l'opposait à au moins la moitié de ses franchisés canadiens pour illustrer à quel point la relation franchiseur-franchisé doit reposer d'abord sur le respect, la communication ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

La filiale chinoise de Tim Hortons entrera en bourse

Tim Hortons compte actuellement 199 succursales en Chine et prévoit de presque doubler l’empreinte de la chaîne.

À surveiller: Restaurant Brands, Uber et SNC-Lavalin

03/08/2021 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Restaurant Brands, Uber et SNC-Lavalin? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.

Comment avoir une écoute vraiment attentive?

MAUDITE JOB! «En tant que boss, je devrais être à l'écoute des autres. Mais je n'y arrive vraiment pas...»

Russie: la Banque centrale veut bannir les cryptomonnaies dans le pays

11:38 | AFP

L'institution a publié un rapport jeudi proposant l'interdiction du «minage», concourant à la création des cryptoactifs.