Bourse: ce que je tente d'ignorer

Publié le 09/12/2022 à 11:15

Bourse: ce que je tente d'ignorer

Publié le 09/12/2022 à 11:15

Wall Street

Beaucoup d'informations sont non seulement inutiles, mais elles ont le potentiel de nous faire dévier de notre destination à long terme. (Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. Tout signal est accompagné de bruit. Parfois, il y a tellement de bruit, qu’on ne peut pas clairement percevoir le signal.

À titre d’investisseurs, nous sommes bombardés d’informations à tout moment. C’est particulièrement vrai aujourd’hui, alors que l’Internet nous submerge d’informations de toutes sortes. Le problème est que la majorité sont non seulement inutiles, mais qu’elles ont le potentiel de nous faire dévier de notre destination à long terme.

 

Voici les sources d’informations qu’un investisseur à long terme devrait ignorer autant que possible :

Les mouvements boursiers à court terme. Il est inutile, voire dangereux, de suivre l’évolution des marchés et de vos titres à court terme. À quoi sert de regarder le cours de vos titres chaque jour (ou plus fréquemment)? Si c’était possible, est-ce que vous voudriez suivre l’évolution de la valeur de votre maison chaque jour?

La plupart des données économiques. À mon avis, il faut savoir à peu près où l’on se situe dans les cycles économiques et boursiers. J’ai écrit à ce sujet dans le passé. Il est néanmoins contreproductif de suivre l’évolution de l’ensemble des données économiques publiées sur une base régulière. L’inflation, l’emploi, le PIB, les décisions de la Réserve fédérale ne sont pas des données qui devraient influencer vos décisions outre mesure. La politique devrait être incluse dans le lot.

Vos rendements à court terme. À quoi sert de connaître le rendement de votre portefeuille la semaine dernière? Le trimestre dernier? Voir même l’année dernière? Et est-il réellement utile de savoir si votre portefeuille surpasse le marché à court terme?

La performance de titres spécifiques de votre portefeuille. Si vous devez évaluer la performance de votre portefeuille, faites-le sur une période d’au moins cinq ans. Mais est-il utile de focaliser votre attention sur les performances décevantes de quelques titres du portefeuille? L’important est sa performance globale.

Les rendements des autres. Est-il utile de comparer vos rendements, surtout à court terme, à ceux de vos voisins, de vos amis ou de membres de votre famille?

Les titres à la mode. Il y a toujours des titres ou des segments du marché qui sont à la mode. Ou presque toujours: je n’en vois pas ou peu dans le marché actuel! Mieux vaut à mon avis ignorer les performances parfois extraordinaires et très alléchantes de ce qui est à la mode.

Les prévisions. Il est illusoire de croire que quiconque peut faire, de manière régulière, des prévisions valides sur l’économie, l’évolution à court terme des marchés boursiers ou les bénéfices à venir des entreprises. Mieux vaut ignorer de telles prévisions dans ses décisions portant sur des titres boursiers.

Les réseaux sociaux. Si vous allez sur les réseaux sociaux, faites-le pour leur valeur de divertissement, pas pour les informations que vous y tirerez, du moins pas pour vos placements.

Les prophètes de malheur. Quiconque prédit la fin du monde aura un auditoire beaucoup plus vaste que celui qui tient des propos mesurés ou qui est optimiste à long terme. Les médias favorisent souvent ce qui fait sensation car c’est ce qui suscitera le plus d’intérêt.

 

Philippe Le Blanc, CFA, MBA

Chef des placements chez COTE 100

À propos de ce blogue

Philippe Le Blanc est gestionnaire de portefeuille chez COTE 100 et éditeur de la Lettre financière COTE 100+. Il est également l’auteur du livre Avantage Bourse et coauteur de La Bourse ou la Vie.

Philippe Leblanc
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 27/01/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.

OPINION Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine
27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street termine en hausse
Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
À surveiller: Guru, Loblaw et Tesla
27/01/2023 | Catherine Charron

Blogues similaires

Bourse : la remontée suscite espoir et méfiance

BLOGUE. La résilience économique et l'inflation ravivent les espoirs, mais il est beaucoup trop tôt pour crier victoire.