Olivier Schmouker - Tout tout tout sur la méthode Sid Lee pour innover

Publié le 24/03/2011 à 09:39, mis à jour le 25/03/2011 à 13:46

Olivier Schmouker - Tout tout tout sur la méthode Sid Lee pour innover

Publié le 24/03/2011 à 09:39, mis à jour le 25/03/2011 à 13:46

Jean-François Bouchard donne la priorité absolue au talent. Photo : G. Delisle.

BLOGUE. Trop souvent, la créativité en entreprise se résume à des réunions de brainstorming épisodiques, plus ou moins bien animées, et plus ou moins efficaces. On a en tête qu’il faut éviter d’y tuer des idées, d’y rester le plus ouvert d’esprit possible, dans l’espoir qu’il en ressortira la trouvaille géniale qui révolutionnera le marché dans lequel on évolue. En fait, on se met le doigt dans l’œil…

Découvrez mes précédents posts

Et beaucoup d'autres articles management sur Facebook

Pourquoi? Parce qu’il n’y a pas de créativité possible sans méthode. Oui, une méthode rigoureuse, digne de celle de Descartes. Je l’ai saisi hier, lors de la conférence donnée à l’Association des MBA du Québec par Jean-François Bouchard, cofondateur et président de Sid Lee, une agence montréalaise dont le slogan est justement «Commerce + Créativité». Celui-ci a dévoilé la recette secrète de Sid Lee pour innover en permanence, et donc être en mesure de décrocher des contrats de communication auprès de multinationales comme Adidas (voir ci-dessous sa toute dernière pub, signée par Sid Lee!), Dell et le Cirque du Soleil. Une recette qui tient en 10 règles :

1. Faire le casting des meilleurs talents. Le terme de «casting» est important, car il n’a rien à voir avec celui d’«embauche». «Embaucher, c’est combler une case dans un organigramme. En revanche, procéder à un casting, c’est tenter de donner une place à un talent qu’on rencontre, c’est s’offrir la possibilité d’adapter l’organisation au nouveau talent qui arrive dans le groupe», explique M. Bouchard. C’est ainsi que Sid Lee a effectué, le 25 novembre dernier, un casting en direct sur le Web, où les candidats ont pu démontrer leurs talents dans l’un des cinq bureaux de Sid Lee dans le monde (Amsterdam, Paris, Toronto, etc.) et discuter avec les cofondateurs de l’agence, depuis le bureau de Montréal, le tout via Facebook.

2. Ouvrir son esprit. Il s’agit d’un exercice à faire en permanence, à chaque instant où l’on travaille. Pas seulement un effort à faire lors des réunions. Cela est devenu si vrai chez Sid Lee que chacun y considère aujourd’hui que «le statu-quo est plus risqué que le changement». «Nous sommes peut-être tombés dans le travers inverse, nous avons tellement peur du statu-quo que nous cherchons tout le temps à nous mettre en position inconfortable», raconte-t-il en souriant.

3. Stimuler la multidisciplinarité. La créativité consiste à détruire les ilôts des disciplines, afin que se produisent des chocs d’idées. «La pire erreur, c’est de confier la créativité à un groupe et un seul, comme de laisser la R&D à la bande d’ingénieurs de l’entreprise», dit M. Bouchard. D’où le mélange systématique des professions dans les équipes mises en place chez Sid Lee : «C’est comme ça que nous sommes devenus la première agence de pub à nous lancer dans l’architecture! En combinant des architectes avec des créatifs, nous avons découvert qu’il était possible d’innover en alliant le branding au design intérieur», illustre-t-il, en citant les exemples des locaux de la SAQ Signature ou ceux des boutiques Vidéotron.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Rentrée scolaire: la sécurité des milieux de travail inquiète plusieurs syndicats

Des syndicats déplorent qu’après 22 mois de pandémie, beaucoup d’incertitudes demeurent quant à la ventilation.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...