Et si vous vous inspiriez de la nature?

Publié le 31/10/2012 à 09:19, mis à jour le 01/11/2012 à 12:33

Et si vous vous inspiriez de la nature?

Publié le 31/10/2012 à 09:19, mis à jour le 01/11/2012 à 12:33

> Comme un banc de poissons. Nissan s'est demandé comment il se faisait que les poissons en banc évoluent si gracieusement, sans jamais se cogner les uns aux autres. Ses ingénieurs ont mis au point un modèle de calcul finalement très simple, où chacun poursuit deux buts : d'abord, éviter toute collision; ensuite, chercher à se rapprocher le plus possible de celui qui est le plus proche de lui. Cela leur a permis de construire de petits robots, les Eporo, qui sont capables de rouler harmonieusement, sans jamais se cogner ou se retrouver coincés dans un embouteillage. [voir le vidéo]

«Les plus grandes innovations du 21e siècle se produiront aux points de rencontre de la biologie et de la technologie. Nous sommes à l'orée d'une toute nouvelle ère.» Qui a dit cela? Nul autre que Steve Jobs, le feu PDG d'Apple, comme l'a rappelé M. Allen pour souligner l'importance grandissante que prenait de nos jours la biomimétique.

Maintenant, cette nouvelle science n'est-elle limitée qu'aux domaines liés à la technologie? Ne peut-elle servir qu'à faire des objets plus beaux et plus efficaces?

«Non. Les principes du biomimétisme sont a priori applicables partout, y compris au management. Il suffit de considérer l'entreprise comme l'un des organismes vivant au sein d'un écosystème, et de suivre les enseignements de la nature pour lui prodiguer une évolution saine et harmonieuse», a dit le consultant David King-Ruel, dans la table ronde organisée juste après la présentation du PDG de Biomimicry 3.8.

«Si un organisme ne contribue pas positivement à son écosystème, il ne survit pas. C'est aussi simple que ça», a souligné la biologiste de formation Moana Lebel, qui est cofondatrice de Biomimétisme Québec.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Le système fédéral de crédits compensatoires pour les GES est lancé

Selon les militants écologistes, tout cela n’est qu’un moyen de permettre aux industries de continuer de polluer.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...