Comment éviter le suicide d'un de vos employés?

Publié le 29/01/2015 à 06:09, mis à jour le 29/01/2015 à 06:19

Comment éviter le suicide d'un de vos employés?

Publié le 29/01/2015 à 06:09, mis à jour le 29/01/2015 à 06:19

➢ Respect. 56% des employés donnent à leur milieu de travail une cote de «bon» à «excellent» en matière de respect ; en revanche, 76% des employeurs donnent à leur milieu de travail une cote de «bon» à «excellent» en matière de respect. L’écart est de 20 points de pourcentage. Ce qui est énorme.

➢ Reconnaissance. 43% des employés donnent à leur milieu de travail une cote de «bon» à «excellent» en matière de reconnaissance; en revanche, 60% des employeurs donnent à leur milieu de travail une cote de «bon» à «excellent» en matière de reconnaissance. L’écart est de 17 points de pourcentage. Ce qui est considérable.

➢ Équilibre travail-vie privée. 48% des employés donnent à leur milieu de travail une cote de «bon» à «excellent» en matière d’équilibre travail-vie privée; en revanche, 63% des employeurs donnent à leur milieu de travail une cote de «bon» à «excellent» en matière d’équilibre travail-vie privée. L’écart est de 15 points de pourcentage. Ce qui est beaucoup trop.

Vous voyez? Vous avez encore du chemin à parcourir avant de pouvoir vous féliciter de vraiment prendre à cœur le bien-être de vos employés.

Bon. Une fois cette prise de conscience faite, comment pourriez-vous vous y prendre pour faire un premier pas dans le bon sens ? Eh bien, j’ai une bonne – même excellente – nouvelle pour vous ! Imaginez-vous que j’ai fait hier une rencontre fabuleuse à ce sujet en la personne de… Dave Morissette ! Oui, oui, l’ex-goon de l’équipe de hockey des Canadiens de Montréal !

Une petite mise en contexte s’impose… Dave Morissette a frappé les esprits dans le tout dernier épisode de la télésérie «Lance et compte», en raison du suicide de son personnage, Philippe Lalumière, le bagarreur du National. Une idée du scénariste Réjean Tremblay qui lui est venue à la suite du suicide de trois joueurs de la LNH, ces dernières années. «J’ai accepté de jouer ça pour faire comprendre aux gens que ce n’est pas parce qu’on est millionnaire qu’on a pour autant une belle vie. Le bien-être, c’est fragile, et un rien peut tout faire basculer», m’a-t-il dit.

Ce n’est pas tout. Dave Morissette avait une autre raison pour vouloir jouer cette scène terrible, nettement plus personnelle : «Mon frère s’est suicidé. Et le pire, c’est qu’au fond de moi je savais que ça allait arriver. Je le savais, et je n’ai rien fait. Je le regrette tellement ! J’aurais dû avoir le cran de lui parler, d’aborder franchement le sujet, comme ça se fait dans le vestiaire, où les problèmes, on les règle drette là, sans attendre que la situation s’envenime. Mais voilà, je ne l’ai pas fait», a-t-il raconté, en serrant les gencives.

Dave Morissette sait de quoi il parle quand il aborde le sujet du suicide, et de manière plus générale du mal-être dans la vie et au travail. Il sait ce que c’est que d’être scruté à la loupe dans chaque de ses faits et gestes, de risquer d’être «relégué dans la Ligue mineure» au premier faux-pas professionnel, bref de sans cesse penser à sauver sa peau, au point de parfois perdre la notion d’esprit d’équipe. Comme cela se passe si souvent dans le hockey professionnel, semble-t-il.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Delta: les vaccins ne protègent qu'à 40% de la transmission (OMS)

24/11/2021 | AFP

«Les vaccins sauvent des vies, mais ils n’empêchent pas totalement la transmission du Covid-19»

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...