Comment bien réagir quand on est sous pression?

Publié le 03/10/2012 à 09:12, mis à jour le 09/10/2012 à 14:04

Comment bien réagir quand on est sous pression?

Publié le 03/10/2012 à 09:12, mis à jour le 09/10/2012 à 14:04

La pression ne portait donc pas sur le temps – comme c'est souvent le cas au travail –, mais sur l'accès à l'information. Pourquoi les chercheurs ont-ils choisi une telle approche? Parce qu'elle leur permettait de voir comment les participants réfléchissaient. Si, si, vous allez voir, c'est subtil.

MM. Takemura et Selart ont, en effet, eu l'idée de mener l'expérience à l'aide d'ordinateurs, si bien qu'il était possible de savoir exactement ce sur quoi les participants cliquaient et le temps que cela leur prenait de prendre la moindre décision. Mieux, en enregistrant le cheminement de la flèche sur l'écran et ce sur quoi elle s'arrêtait, il leur était possible d'interpréter le cheminement des pensées de chacun.

Le principe était simple et valable pour chaque groupe : toutes les informations sur les appartements étaient présentées dans des grilles, et il fallait cliquer sur chaque case pour découvrir l'information qu'elle contenait, sachant qu'une seule information était affichée à l'écran, jamais deux ou trois à la fois.

Par exemple, ceux qui étaient sous une "grosse pression" ne pouvaient cliquer qu'une seule fois sur chaque petite case de la grille contenant toutes les informations sur chaque appartement. Au premier clic, l'information apparaissait ; au clic suivant, n'importe où sur l'écran, elle disparaissait et il était impossible, par la suite, de la revoir, même si l'on tentait de cliquer plein de fois dessus.

Enfin, les deux chercheurs ont fait remplir aux participants un questionnaire, à la toute fin de l'expérience. Celui-ci visait grosso modo à indiquer l'humeur dans laquelle chaque personne se trouvait (confiant d'avoir fait le bon choix, stressé, etc.).

Résultats? Il y en a trois principaux :

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Le système fédéral de crédits compensatoires pour les GES est lancé

Selon les militants écologistes, tout cela n’est qu’un moyen de permettre aux industries de continuer de polluer.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...