Avez-vous la gueule de l'emploi?

Publié le 02/10/2012 à 09:11, mis à jour le 02/10/2012 à 10:05

Avez-vous la gueule de l'emploi?

Publié le 02/10/2012 à 09:11, mis à jour le 02/10/2012 à 10:05

La gueule a nettement plus d'importance qu'on ne croit... Photo : DR.

BLOGUE. À votre avis, qu'est-ce qui compte le plus quand il s'agit de décrocher un premier emploi? Votre diplôme? Votre réseau de contacts professionnels? Votre cerveau? Ou encore, votre joli minois? Pas facile à dire. Pourtant, la réponse existe et n'est peut-être pas celle que vous imaginez…

Découvrez mes précédents posts

Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter

Deux chercheurs se sont posés la question le plus sérieusement du monde et ont fait, je crois, une belle découverte grâce à cela. Ryan Sullivan, professeur d'économie à l'Institut de management de la Navy (États-Unis), et Alissa Dubnicki, chercheuse en économie à l'École Maxwell de l'Université de Syracuse (États-Unis), ont signé ensemble une étude intitulée Beauty, brains, and connections: Which characteristics predict success in the economics PhD junior job market? Celle-ci montre que le facteur déterminant pour bien démarrer sa carrière est d'avoir la gueule de l'emploi…

Ainsi, M. Sullivan et Mme Dubnicki ont réussi à mettre la main sur des données détaillées concernant 1 010 jeunes diplômés en maîtrise d'économie souhaitant, en août 2011, décrocher un poste dans une université américaine. Ces données concernaient, entre autres, leur cursus universitaire, les études économiques qu'ils ont signées, les cours qu'ils ont donnés (comme assistant, par exemple), les professeurs qui les ont suivis durant leur maîtrise, tout comme leur nationalité, leur âge et leur sexe.

Ce n'est pas tout. Des données supplémentaires ont été recueillies, à l'image de leur beauté : il a, en effet, été demandé à 10 étudiants d'attribuer une note à l'attractivité de chacun de ces jeunes diplômés, à partir de photos d'identité. (Je sais que tout le monde se trouve moche sur une photo d'identité, mais la méthodologie appliquée par les deux chercheurs – celle d'Hamermesh et Biddle (1994) – a déjà fait ses preuves, et est généralement considérée comme fiable pour comparer la "beauté" de différentes personnes.)

Puis, les deux chercheurs ont contacté les universités de chacun des jeunes diplômés pour avoir des détails sur le premier emploi décroché par ceux-ci. Et ce, durant la période de temps allant d'août 2011 à mars 2012.

Pour terminer, ils ont regardé les éventuelles corrélations entre ces multiples données et le fait d'avoir décroché, ou pas, un premier emploi intéressant. Résultats? Forts instructifs…

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Les ventes de véhicules automobiles ont reculé de 13% en avril au Canada

140 785 véhicules légers neufs ont été vendus en avril, soit à peine plus que les 140 460 vendus en mars.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...