Le pape critiquerait-t-il le capitalisme?

Publié le 03/05/2013 à 17:28, mis à jour le 05/05/2013 à 23:38

Le pape critiquerait-t-il le capitalisme?

Publié le 03/05/2013 à 17:28, mis à jour le 05/05/2013 à 23:38

Les gros profits incitent d'autres sociétés à entrer en compétition. Ainsi, plus un secteur devient rentable, plus il devient tentant pour un nouveau joueur de tenter de faire sa place en offrant de meilleurs prix. Même les grandes chaînes qui profitent d'importantes économies d'échelles ne peuvent se permettre d'augmenter les prix sans retenue. Si tel était le cas, le rendement sur l'équité de Wal-Mart et de Costco se situerait à de bien meilleurs niveaux. 

Ainsi, si Wal-Mart souhaitait améliorer les salaires sans affecter sa profitabilité, elle devrait invraisemblablement diminuer le nombre d'employés. Quant à Costco, tout ajout d'employés non essentiels devrait être compensé par des conditions un peu moins avantageuses pour tous. 

La manufacture du Bangladesh ne constitue certainement pas un bon exemple à citer. Dans les pays pauvres, les lois, les gouvernements et les systèmes politiques diffèrent des nôtres, et nous assistons à toutes sortes d'abus qui ne seraient jamais acceptés dans les pays développés.  

Toutefois, le discours du pape peut porter à confusion : on tend à inclure toutes les sociétés dans le même bateau. Une société qui procède à une restructuration afin de rembourser sa dette ou pour rester compétitive doit parfois procéder à des congédiements. Elle est redevable envers ses actionnaires, parmi lesquels nous retrouvons les fonds de pension dont les honnêtes citoyens ont tant besoin pour financer leur retraite. 

La création d'emploi ne doit pas s'effectuer en tordant un bras aux corporations en les accusant de ne pas embaucher davantage. On devrait plutôt recourir à la mise en place d'un environnement propice à l'entrepreneuriat. Plus d'entreprises conduit à plus d'emplois. Or, la tendance est plutôt à l'inverse, et le discours du pape ne peut que nourrir la haine ressentie par bien des gens à l'égard des sociétés et du capitalisme en général. 

Et vous, que percevez-vous de son message?

 

Au sujet des auteurs du blogue : Patrick Thénière et Rémy Morel sont propriétaires de Barrage investissement privé, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont associés et gestionnaires de portefeuille chez Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers

Blogues similaires

Bourse: à la recherche du «nouveau normal»

ANALYSE. En attendant la Fed le 21 septembre, le duel entre l'inflation et l'économie soulève des débats.

Bourse: l'inversion de la courbe des taux d'intérêt envoie un signal clair

05/08/2022 | Denis Lalonde

BALADO. Cela envoie le signal que l'économie américaine se dirige vers une récession, si ce n'est pas déjà fait.