Dimitri Raziev a résolu le casse-tête du recouvrement

Publié le 18/05/2022 à 15:02

Dimitri Raziev a résolu le casse-tête du recouvrement

Publié le 18/05/2022 à 15:02

Jusqu’à présent, les clients de Dimitri Raziev et Ron Danenberg ont fait état de plus de 90 % de recouvrement et sur les comptes recevables. (Photo: courtoisie)

BLOGUE INVITÉ. Alors qu’il travaillait pour un fonds d’investissement spécialisé dans les fintechs, Dimitri Raziev a remarqué que les entreprises B2B peinaient à gérer les retards de paiement.

Non seulement le marché des prêts non performants en matière de recouvrement était saturé, mais en plus il n’existait pas de logiciels de gestion de la relation client innovants permettant de gérer efficacement les flux de trésorerie.

«Le secteur du recouvrement est en retard dans son adoption de la technologie. Nous avons donc vu l'occasion de créer une plateforme de gestion des comptes clients et de recouvrement des créances du 21e siècle», déclare-t-il. C’est ainsi que Kolleno est née.

Après sa naissance dans l'ancienne Union soviétique, la famille de Dimitri Raziev a immigré en Israël avant de déménager à Montréal où il a étudié la comptabilité et la finance à l'Université McGill.

Il s'est ensuite installé à Londres, en Angleterre, où il a obtenu une maîtrise en économie à l'University College de Londres, avant de travailler comme analyste pour plusieurs grandes sociétés de services financiers, dont Goldman Sachs et Crédit suisse.

Dimitri Raziev a cofondé Kolleno avec Ron Danenberg en 2020 pour aider les entreprises à s’y retrouver dans le contrôle du crédit et du recouvrement tout en maintenant des relations positives avec les clients.

Ainsi, elle fournit des fonctions clés automatisées de contrôle du crédit et utilise une communication omnicanale intelligente pour simplifier la gestion des comptes clients B2B et le recouvrement pour les moyennes et grandes entreprises.

La solution sur mesure de la firme est conçue pour fournir aux entreprises et aux commerces de divers secteurs une vue à 360° de leurs créances, les aidant ainsi à stimuler leur productivité financière et à optimiser leur fonds de roulement.

Au cours des 18 derniers mois, la start-up a levé sept millions de dollars en financement de démarrage d'Eurazeo et Stride.VC avec la participation d'Euler Hermes, HubSpot et un certain nombre d'investisseurs providentiels.

«En numérisant le cycle de contrôle du crédit, nous fournissons une plateforme qui permet aux entreprises B2B de rationaliser les paiements pour leurs clients, explique l’entrepreneur. Kolleno ajoute une touche humaine à la messagerie en utilisant les principes clés de l'économie comportementale. Grâce à des méthodes de communication personnalisées omnicanales intégrées à l’application, comme les courriels, les textos et les appels téléphoniques, nous facilitons les relations avec les clients en utilisant une approche intelligente de la communication avec ces derniers.»

La technologie de l’intelligence artificielle (IA) et de l’apprentissage automatique propre à l'entreprise constitue un outil précieux de gestion des tâches pour le contrôleur de crédit typique.

« [Notre] logiciel utilise l'IA pour garantir le moment propice, le ton de la voix, le contenu et le canal pour chaque débiteur en utilisant l'apprentissage automatique pour s'assurer que tous les paiements sont reçus en temps voulu », ajoute celui qui donne régulièrement des conférences à la Saïd Business School de l'Université d'Oxford.

 

Une économie de temps

Pour accomplir ces tâches, les entreprises devaient auparavant embaucher des spécialistes du contrôle du crédit ou confier des tâches supplémentaires aux membres existants de leur équipe pour surveiller manuellement la dynamique de paiement des clients.

Ses clients peuvent maintenant économiser près de 35 % de leur semaine de travail. Ce temps précieux peut être consacré à des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Si les petites entreprises, ou celles qui entretiennent entre 30 et 40 relations avec leurs clients, ne se sentent pas nécessairement dépassées par la charge de travail de leurs comptes, les sociétés dont le chiffre d'affaires annuel dépasse cinq millions de dollars ont davantage besoin de la technologie de l'entreprise pour centraliser leurs informations sur une plateforme unique, estime le patron de Kolleno.

Jusqu’à présent, ses clients ont fait état de plus de 90 % de recouvrement et sur les comptes recevables.

Les directeurs financiers reconnaissent également les avantages de la technologie de la start-up, qui fournit une lecture constante des flux de trésorerie de l'entreprise.

Cette technologie est soutenue par le portail de paiement de la plateforme, accessible directement à partir du courriel ou du texto reçu par le client, fournissant aux utilisateurs un tableau de bord mettant en évidence les informations sur les données et l'analyse de crédit pour atténuer les risques et réduire le nombre de mauvaises créances.

 

Une fintech en pleine ascension

La fintech offre aussi une commodité supplémentaire en proposant une intégration des normes API ouvertes et en s'associant aux principaux progiciels de gestion intégrée et autres solutions, notamment Oracle NetSuite, Microsoft Dynamics 365, Sage, Xero, QuickBooks et Clio, afin de mieux répondre aux besoins de ses clients. L’entreprise a déjà acquis, depuis son lancement, des clients aux États-Unis, au Canada, en Afrique du Sud, au Royaume-Uni et en Europe .

Kolleno est en voie d’acquérir ses 1 000 premiers clients et à se positionner comme une plateforme mondiale de paiement et de gestion de trésorerie de premier plan. Son financement d'amorçage sera utilisé pour augmenter les capacités de la start-up afin d'offrir des services encore plus personnalisés.

Pour aider les entreprises à prospérer, la société cherche à étendre son développement de produits, à internaliser les ventes et le marketing, et à développer des partenariats significatifs à travers les régions.

«Nous sommes impatients de continuer à soutenir le succès à long terme de nos clients et nous sommes reconnaissants de la confiance de tenir notre promesse que nos investisseurs nous ont accordée», conclut Dimitri Raziev.

 

Karl Moore et Stéphanie Ricci. Karl est professeur agrégé à la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill. Stéphanie est étudiante en journalisme à l’Université Concordia. Tom Berger, candidat au baccalauréat à la Faculté de gestion Desautels de l'Université McGill, a participé à la rédaction de cet article.



À propos de ce blogue

Chaque semaine, Karl Moore, professeur agrégé à la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill, s’entretient avec des dirigeants d’entreprise de calibre mondiale au sujet de leur parcours, les dernières tendances dans le monde des affaires et l’équilibre travail-famille, notamment.

Karl Moore
Sujets liés

Travail , Famille

Sur le même sujet