L'ordinateur personnel sera mort d'ici 2015

Publié le 31/03/2011 à 15:56, mis à jour le 31/03/2011 à 19:37

L'ordinateur personnel sera mort d'ici 2015

Publié le 31/03/2011 à 15:56, mis à jour le 31/03/2011 à 19:37

[Photo : Bloomberg]

Lors de sa présentation du iPad 2, le 2 mars dernier, Steve Jobs a employé l'expression « post-PC » pour qualifier la famille élargie des téléphones intelligents et des tablettes. Le prophète de la pomme tenait ainsi pour acquis l’éventuelle caducité de l’ordinateur personnel face aux appareils mobiles. Or, IMS Research et Gartner viennent de dévoiler des chiffres donnant raison au changement de paradigme évoqué par Steve Jobs.

IMS Research, qui a dévoilé ses prévisions le 29 mars dernier, prévoit que le marché des tablettes croîtra de 242 % en 2011, avec des ventes projetées de 58 millions d’exemplaires. Si les tablettes étaient une forme d'ordinateurs portatifs, elles occuperaient ainsi quelque 23 % de ce marché.

Du côté de Gartner, qui a dévoilé ses prévisions plus générales sur l’industrie des TI le 30 mars dernier, le pronostic est à peu près le même. Gartner avance ainsi que la croissance projetée de 5,6 % en 2011 du marché des TI serait en partie due à l’essor sans précédent des tablettes. À ce sujet, l’entreprise prévoit que les ventes de tablettes s’établiront à 29,4 milliards en 2011, contre 9,6 milliards en 2010.

En matière de recettes générées, Gartner établit donc la croissance du marché des tablettes à 306 %, un pourcentage difficilement comparable à celui d’IMS Research (242 %), qui repose quant à lui sur le nombre d'unités vendues. Finalement, Gartner prévoit que le marché des tablettes croîtra en moyenne à raison de 50 % par année d’ici 2015.

En combinant les données et les prévisions de ces deux entreprises de recherche, on peut conclure que les tablettes auront pratiquement remplacées les ordinateurs portables d’ici 2015. Et, à la maison, qui possède encore un ordinateur de bureau?

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques MĂ©nard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | RenĂ© VĂ©zina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Delta: les vaccins ne protègent qu'à 40% de la transmission (OMS)

24/11/2021 | AFP

«Les vaccins sauvent des vies, mais ils n’empêchent pas totalement la transmission du Covid-19»

Apprendre Ă  tourner la page

Édition du 20 Janvier 2021 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. J’ ai une grande nouvelle que j’ai annoncée déjà il y a quelques jours sur notre site web.