Google+ a la cote chez les spécialistes du référencement

Publié le 22/11/2012 à 11:02, mis à jour le 22/11/2012 à 11:16

Google+ a la cote chez les spécialistes du référencement

Publié le 22/11/2012 à 11:02, mis à jour le 22/11/2012 à 11:16

[Photo : Bloomberg]

BLOGUE. Le réseau social mal aimé Google+ trouve grâce aux yeux des spécialistes du référencement. C’est du moins le constat qui s’est dégagé du plus récent camp de DoYouSeo, dont le thème était les médias sociaux, qui s’est déroulé hier.

Dans les faits, les professionnels du référencement ne se font pas d’illusion sur l’utilisation du réseau social, mais ils reconnaissent son influence sur les résultats de recherche. D’abord, les liens publiés sur Google+ auraient un impact plus rapide que ceux publiés sur d’autres sites Internet.

Lorsqu’un article est identifié à un auteur via son profil sur Google+, par exemple, il suffirait de quelques minutes pour qu’il soit référencé par Google. Bernard Prince, spécialiste du référencement chez Pour les PME, a donné l’exemple d’une nouvelle page référencée à peine 4 minutes après sa création. L’autre avantage d’attribuer des articles à un auteur, en utilisant les balises appropriées, est l’apparition de la photo de ce dernier dans les résultats de recherche.

La fusion entre Google+ et Google Places offrirait une autre opportunité aux entreprises de se démarquer dans les résultats de recherche de Google. Ainsi, les évaluations des clients effectuées sur Google+ Local apparaissent directement dans les résultats de recherche : « Compte tenu de cet avantage, vous devriez vous interroger si vous avez intérêt à inviter vos clients à laisser des commentaires sur Facebook plutôt que de les diriger sur Google+ », explique Bernard Prince.

Au-delà de Google+, les autres réseaux sociaux ont aussi un impact sur le référencement. Cristian Oana, analyste, SEO et médias sociaux, chez NVI, a cité une campagne de référencement centrée sur les médias sociaux, pour laquelle un article associé à des boutons de partage des principaux réseaux sociaux (incluant Google+) a été publié.

Le jour de sa mise en ligne, la page en question s’est hissée au 5e rang des résultats de recherche de Google pour le terme visé. L’article, qui a généré des centaines de partages, a ainsi eu le double effet d’envoyer du trafic sur la page et de bien la positionner sur Google : « L’impact a été très rapide et ses effets sont relativement durables, puisque cette page a maintenu son rang sur Google jusqu’à aujourd’hui», explique Cristian Oana.

 

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Rentrée scolaire: la sécurité des milieux de travail inquiète plusieurs syndicats

Des syndicats déplorent qu’après 22 mois de pandémie, beaucoup d’incertitudes demeurent quant à la ventilation.

Apprendre à tourner la page

Édition du 20 Janvier 2021 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. J’ ai une grande nouvelle que j’ai annoncée déjà il y a quelques jours sur notre site web.