Trouver un sens à la pandémie

Publié le 01/04/2021 à 07:06

Trouver un sens à la pandémie

Publié le 01/04/2021 à 07:06

Un homme observe son reflet

(Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Lorsque les employés et les gestionnaires d’une organisation ne parviennent pas à identifier le sens de la mission pour laquelle ils œuvrent, ça signifie que l’objectif commun n’est pas suffisamment fort pour que ses artisans soient engagés à moyen et long terme.

Cette impression peut être amplifiée par le contexte pandémique qui, depuis plus d’un an, affecte le moral individuel et collectif, sans parler bien sûr de ses impacts, sociaux et économiques.

Depuis quelques semaines, je réfléchis à donner un sens à cette période qui chamboule perpétuellement mes plans, mes objectifs, ma façon d’être et d’agir, et ce, dans toutes les sphères de ma vie. 

J’ai lu que les défis de la vie se présentent perpétuellement à nous sous différentes formes tant que l’on ne prendra pas le temps de leur consacrer les efforts nécessaires afin d’en tirer des leçons.

En anglais deux expressions expriment bien cette façon d’approcher les défis: « it will show up until you show up ». Dans le même esprit, il y a également l’expression: « what you resist will persist, what you will be friend will begin to transcend ».

Alors, quel est le sens que nous pouvons donner à cette pandémie qui ne finit plus de finir? 

Je vous propose de vous poser cette question individuellement, en équipe au bureau et à la maison avec vos enfants. Cela vous permettra d’identifier quels sont les bénéfices et les occasions favorables engendrés par les embûches que vous avez rencontrées depuis le début de cette crise sanitaire. Vous sortirez ainsi de ces émotions de colère, de tristesse et de nostalgie associées à la perte de ce qui vous manque de « l’avant COVID-19 ».

Vous pourrez ainsi profiter du printemps pour créer du nouveau à partir de ce sens qui sera le vôtre et qui peut assurément prendre différentes formes selon votre contexte et avec qui vous choisissez de réaliser cet exercice de réflexion.

Voici deux exemples que je trouve particulièrement inspirants au niveau professionnel et personnel :

 

1. Donner un sens à la pandémie : partager sa passion et ses connaissances

Dans le cadre du balado Grand écart, j’entendais la présidente et fondatrice de la Maison de la course, Josée Prévost dans un échange avec Jean-Philippe Wauthier décrire son initiative d’offrir des cours de course virtuels pour permettre aux novices et aux coureurs plus expérimentés de mieux courir sans se blesser. Josée Prévost a un talent et des connaissances qu’elle partage habituellement avec ses clients en boutique ou dans ses cliniques de groupe.

Avec la pandémie, elle a choisi de tirer profit de ses talents de communicatrice et de lancer des balados où elle entraine virtuellement plus de 2000 personnes à la fois par saison qui, au passage, vont souvent dans sa boutique afin de se procurer de l’équipement de course. Ils choisissent d’aller à la Maison de la course, car au fil des entrainements virtuels, ils ont développé un lien de confiance avec Josée et veulent encourager l’enseigne et ainsi remercier sa propriétaire pour les bons conseils qui leur permet de courir mieux et de façon sécuritaire.

C’est une façon pour Josée Prévost de donner un sens à la pandémie en poursuivant son objectif personnel et professionnel.

 

2. Donner un sens à la pandémie : l’importance des mots que l’on utilise avec soi et les autres

Dans ce même épisode du balado, Jean-Philippe Wauthier ajoute qu’il a réalisé à quel point les mots qu’il utilise dans son discours intérieur et dans ses interactions avec les autres sont importants et comment ils peuvent avoir un impact sur son niveau d’énergie et sa motivation. Alors que l’an dernier, ses mots évoquaient la résistance, il choisit cette année d’éliminer de son vocabulaire les mots : fatigué, épuisé, occupé pour utiliser un lexique plus positif qui l’aidera à préserver, voire augmenter, son niveau d’énergie à l’approche d’une saison estivale particulièrement intense pour lui.

Ce n’est pas d’avoir des lunettes roses que de chercher des opportunités et de les saisir. Ce ne l’est pas non plus que de construire sa nouvelle normalité et de vous positionner comme leader authentique et conscient de votre propre vie.

Donner un sens à ce qui nous arrive est une habileté essentielle à développer afin de s’adapter. En le pratiquant, vous pourriez démontrer à vos collègues, amis et enfants que c’est possible d’y arriver, même en pleine pandémie.

L’objectif est que nous soyons de mieux en mieux outillés pour faire face à un contexte rempli d’incertitudes et d’ambiguïtés avec des impacts multiples et complexes qui sera encore là sous une forme différente après la pandémie.

 

À propos de ce blogue

Vous faites face à des défis complexes ? Geneviève Desautels dévoile ici des cas réels auxquels des dirigeants ont été exposés. Et puisqu’il y a toujours une solution, la saine distance et l’expertise de la consultante, coach certifiée, présidente d'Amplio Stratégies, illuxi et Examen Dux, éclaireront votre prise de décision.

Geneviève Desautels

Sur le même sujet

L'adoption rapide d'outils techno aura protégé l'économie canadienne

Mis à jour le 10/06/2021 | La Presse Canadienne

La Banque du Canada a revu ses prévisions concernant les effets négatifs de la pandémie sur la croissance de l'économie.

Voyageurs: Ottawa assouplira ses mesures en juillet

Mis à jour le 09/06/2021 | La Presse Canadienne

La quarantaine de 14 jours pour les Canadiens vaccinés de retour de voyage ne sera bientôt plus obligatoire.

Blogues similaires

Les «buzzwords» polluent-ils votre marketing?

11/03/2021 | Stéphanie Kennan

BLOGUE INVITÉ. Entre vocabulaire à la mode et langue de bois, il n’y a souvent qu’un pas...