Titres à surveiller: SNC-Lavalin, Cascades et Osisko

Publié le 20/10/2011 à 09:07

Titres à surveiller: SNC-Lavalin, Cascades et Osisko

Publié le 20/10/2011 à 09:07

Que faire avec les titres de SNC-Lavalin, Cascades et Osisko? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

SNC-Lavalin (SNC, 46,88$) : pas nécessairement la fin de Davie

CIBC Marchés mondiaux renouvelle une recommandation « surperformance de secteur ».

Le gouvernement du Canada a fait savoir mercredi que le chantier Davie n’avait pas obtenu les 33 G$ de contrats pour construire des navires pour la marine canadienne et la garde côtière. SNC fait partie du consortium Upper Lakes Group (propriétaire du chantier) et Daewoo qui était en course pour une portion du contrat évaluée à 8G$.

Paul Lechem indique qu’il demeure toujours pour 2 G$ de contrats à être accordés pour la construction de plus petits navires et que Irving et Seaspan, les chantiers concurrents, ne seront pas éligibles pour ceux-ci.

L’analyste soutient que l’on peut en conséquence s’attendre à ce que le chantier de Lévis obtienne ces contrats. Il note que le partenariat pour le contrat de 8G$ était un « long shot » de dernière minute et que les détails et le moment de l’octroi des contrats de 2G$ doivent toujours être annoncés.

La prévision de bénéfice 2011 est maintenue à 2,68$ par action. Celle 2012 est à 3,10$.

La cible 12-18 mois est à 62$.

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

Blogues similaires

Un rentrée boursière empreinte d’optimisme nerveux

Édition du 08 Septembre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Même si sept mois consécutifs de gains pour les grands indices canadien et américains et ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?