Québecor pourrait-elle vendre ses journaux? À surveiller: Québecor, Jean Coutu et Domtar

Publié le 29/05/2013 à 09:29, mis à jour le 29/05/2013 à 09:58

Québecor pourrait-elle vendre ses journaux? À surveiller: Québecor, Jean Coutu et Domtar

Publié le 29/05/2013 à 09:29, mis à jour le 29/05/2013 à 09:58

Jean Coutu (PJC.A, 16,83$) : le nouveau siège social pourrait ne pas faire l’unanimité

BMO Marchés des capitaux réitère une recommandation «surperformance».

La société annonce qu’elle consolidera son siège social et son centre de distribution sur un nouveau terrain de 3 millions de pieds carrés sur la rive-sud de Montréal. Le nouveau centre devrait être plus efficace que l’actuel, qui arrive à pleine capacité. Les opérations devraient s’y amorcer en 2016.

Peter Sklar indique que l’investissement nécessaire sera de 190 M$. Il estime que même si l’entreprise a le bilan lui permettant de réaliser ce projet, des investisseurs pourraient considérer qu’il s’agit d’un investissement extravagant dans le contexte des activités de Jean Coutu.

L’analyste note que l’entreprise génère environ 200 M$ de flux de trésorerie par année et en dépense 20-25 M$ en immobilisations. Il estime que les investisseurs pourraient trouver que le bilan surcapitalisé de Jean Coutu et ses importantes liquidités devraient être utilisés pour créer plus de valeur.

Il cite notamment les exemples d’un dividende spécial, d’un rachat d’actions et d’une ou plusieurs acquisitions.

Monsieur Sklar ajoute que l’investissement augmente aussi le profil de risque de la société, dans le contexte d’une compétition qui risque de s’accentuer avec Walmart, Target et Amazon.

La cible est à 18$.

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

Blogues similaires

Bourse: à la recherche du «nouveau normal»

ANALYSE. En attendant la Fed le 21 septembre, le duel entre l'inflation et l'économie soulève des débats.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?