Pouliot - Les marchés ont peur (de leur ombre)

Publié le 21/06/2013 à 09:19, mis à jour le 21/06/2013 à 09:19

Pouliot - Les marchés ont peur (de leur ombre)

Publié le 21/06/2013 à 09:19, mis à jour le 21/06/2013 à 09:19

Photo: Bloomberg

BLOGUE. La Réserve fédérale américaine (Fed) pourrait bientôt ralentir ses activités d'assouplissement quantitatif, a dit son président, Ben Bernanke. SOS ont aussitôt lancé plusieurs investisseurs. Et les marchés financiers ont enregistré de forts reculs. Curieuse réaction.

Si on comprend bien l'énoncé de monsieur Bernanke, la Fed pourrait commencer à diminuer ses achats d'obligations du trésor américain à la fin de 2013, et éventuellement y mettre fin au milieu de l'an prochain.

À ce moment, le taux de chômage américain devrait être tombé à 7%.

Les marchés ont reculé mercredi et jeudi devant les craintes que les taux d'intérêt ne se mettent à grimper lorsque la Fed cessera ses achats et que l'économie ne retombe en récession.

Pourtant, si la Fed songe à réduire son intervention, c'est justement parce que l'économie prend du mieux et qu'il serait néfaste de continuer à appuyer sur l'accélérateur de la stimulation (danger d'inflation).

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

On pourrait peut-être comprendre la nervosité si les bourses se trouvaient à des niveaux stratosphériques et que les esprits n'attendaient qu'un signal pour procéder à un réajustement, si peu pertinent que soit le signal. À 14,39 fois les bénéfices anticipés en 2013, le S&P 500 n'est cependant certainement pas en territoire de nette surévaluation. La moyenne historique est autour de 15 fois les bénéfices.

Il est aussi intéressant de jeter un regard historique sur ce que fit la bourse lorsque les taux d'intérêt connurent une hausse sentie.

Les données proviennent d'une récente analyse des stratèges de la Deutsche Bank.

Coup d'oeil historique

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

Blogues similaires

Une dose de marchés étrangers prescrite pour 2023

Édition du 18 Janvier 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Wall Street et Bay Street aiment bien présenter de nouveaux thèmes à leurs clients.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?