Les taux à long terme baissent. Est-ce mauvais signe ?

Publié le 14/05/2014 à 18:06

Les taux à long terme baissent. Est-ce mauvais signe ?

Publié le 14/05/2014 à 18:06

 Qui aurait dit que les obligations procureraient un rendement de cinq fois fois supérieur au S&P 500 américain, au début de 2014.

Personne, répond l’équipe de Bespoke Investment Group.

Au contraire, l’accélération prévue de l’économie américaine, la perspective d’une croissance mondiale mieux synchronisée et le retrait des liquidités par la Fed laissaient croire que les taux américains repères de 10 ans grimperaient à 3,38 %, à la fin de 2014.

C’était là le consensus au début de 2014.

Il reste encore sept mois à l’année, mais ce scénario s’envole en fumée avec un nouveau recul des taux américains de dix ans à 2,49 % jeudi matin, un plancher depuis six mois.

L’indice Bank of America Merrill des obligations américaines de 10 ans et plus a donc bondi de 10,9 % depuis le début de l’année, cinq fois plus que le rendement de 2,2 % du S&P 500 (au 14 mai) !

Si des faibles taux sont bons pour les emprunteurs, l’économie et la valeur des actifs financiers, il semble tout de même étrange que la Bourse et les obligations s’apprécient en même temps.

Si les actions s’apprécient de pair avec une accélération économique, les taux devraient remonter et non reculer, selon l’analyse classique. Or, le Dow Jones et le S&P 500 ont atteint de nouveaux sommets mardi.

Suspect numéro un : les caisses de retraite

À propos de ce blogue

La Sentinelle de la Bourse se veut un blogue pour les investisseurs qui s¹intéressent aux rouages de la Bourse et aux marchés financiers. Son objectif : surveiller et débusquer des repères financiers pertinents pour prendre le pouls des Bourses et ainsi mieux aiguiller les décisions de placement de l¹investisseur.

Dominique Beauchamp
Sujets liés

Économie , Bourse

Blogues similaires

Bombardier et Groupe MTY de retour au sein du S&P/TSX, est-ce si positif?

17/09/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Bombardier et MTY feront un retour dans l'indice phare de la Bourse de Toronto, le S&P/TSX, le 20 septembre.

Que faire avec un titre qui s'est fortement apprécié?

17/09/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Le risque de «couper les fleurs et arroser les mauvaises herbes» est bien présent en Bourse.

Verizon, le nouveau défi de Manon Brouillette

Édition du 16 Juin 2021 | Stéphane Rolland

ANALYSE. La notoriété a une dimension régionale. La nomination de Manon Brouillette à la ...