Et si l'entrepreneuriat était un sport extrême?

Publié le 18/10/2021 à 10:00

Et si l'entrepreneuriat était un sport extrême?

Publié le 18/10/2021 à 10:00

Chaque membre d'une équipe doit apporter ses propres compétences uniques, ce qui permet de performer à des niveaux incroyables. (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. J’ai toujours été inspiré par les histoires d’athlètes et d’équipes qui se sont battues contre des obstacles incroyables pour atteindre le sommet.

Presque chaque année, je réécoute l’excellente série documentaire « The Last Dance » qui retrace l’avènement de Michael Jordan et des Bulls de Chicago et me rappelle à quel point il existe des parallèles très intéressants entre le monde du sport et le monde de l’entrepreneuriat. La passion, la ténacité, la confiance en soi et la capacité à persévérer à travers n’importe quel obstacle sont des caractéristiques essentielles des fondateurs et des athlètes. En fait, selon moi, l’entrepreneuriat devrait être défini comme un sport extrême en soi !

Je vous propose d’explorer ensemble quelques-uns des traits communs requis pour réussir dans le sport ainsi que dans les affaires.

 

Travail en équipe

Aristote a dit un jour : « Le tout est plus grand que la somme de ses parties. »

Lorsque vous regardez les équipes sportives les plus dominantes de l’histoire — comme les Chicago Bulls des années 1990, l’équipe de cricket australienne des années 2000 —, vous verrez un schéma commun émerger. Chaque membre de l’équipe a apporté ses propres compétences uniques, ce qui a permis à l’équipe de performer à des niveaux incroyables.  

Cela est particulièrement vrai dans l’entrepreneuriat. Lancer une start-up n’est clairement pas un sport individuel. Les fondateurs ont besoin d’une équipe solide qui apporte des compétences complémentaires et des perspectives différentes. Alors qu’une start-up commence à grandir, il est essentiel de s’entourer de membres d’équipe qui améliorent les performances de l’organisation, le tout dans la poursuite d’une mission commune. C’est pourquoi le recrutement est l’une des fonctions primordiales que les fondateur(trice)s doivent accomplir lors de la création de leur start-up. 

 

Être persévérant(e)

Les athlètes n’abandonnent pas. Ils continuent d’avancer malgré tout, découvrant rapidement ce qui ne va pas et restent concentrés sur l’amélioration. Avoir cette mentalité dans le monde des affaires est ultra importante parce que vous entendrez une tonne de « Non » avant d’entendre un seul petit « Oui ». Il faut de la persévérance et une attitude solide pour continuer jusqu’à obtenir la réponse que l’on souhaite. La capacité de continuer à persévérer dans l’adversité, de surmonter les obstacles qui se dressent entre vos rêves, de ne jamais abandonner ou de jeter l’éponge sont ce qui définit les athlètes et les entrepreneur(e)s qui réussissent. 

 

Orienté(e) vers les objectifs

Les athlètes se fixent des objectifs personnels et d’équipe tout le temps. Qu’ils soient à court ou à long terme, les objectifs constituent ce qui pousse les athlètes à se dépasser chaque jour, et ce, même lorsqu’ils(elles) ont semblé avoir atteint le sommet. Les objectifs sont cruciaux dans le monde des affaires, car ils surveillent ce que l’entreprise doit faire pour continuer à fonctionner de manière efficace et efficiente. Sans objectif, il n’y a vraiment pas de moyen de mesurer les progrès.

Dominique Brown de Chocolat Favoris en parle souvent lors de ses entrevues : « Je suis convaincu comme chef d’entreprise que c’est important d’avoir une vision claire et un objectif chiffré pour rallier une équipe autour d’une vision. Si on n’avait pas formulé cet objectif, ambitieux, on n’aurait pas du tout abordé la croissance de la même manière », affirmait-il dans La Presse le 22 janvier 2020.

 

Être humble

"In the beginner's mind there are many possibilities, but in the expert's mind there are few."  

J’aime beaucoup cette citation de Shunryu Suzuki tirée de son livre – Zen Mind, Beginner's Mind. Être humble fait partie intégrante de la réussite dans le sport de même que dans les affaires.  

Le nombre de buts que vous avez marqués n’a aucune importance lorsque vous vous préparez pour votre prochain match. Le nombre de points que vous avez marqués n’a pas d’importance lorsque vous vous préparez pour vos prochaines manches. Il est important de se rappeler que chaque nouvelle manche ou match commence à zéro, et vous ne pouvez pas apporter d’arrogance ou d’ego au fur et à mesure que vous avancez.  

Cela est doublement vrai dans le monde de l’entrepreneuriat. Vous venez peut-être de finaliser un « exit » important. Vous possédez peut-être une grande expérience en gestion. Vous pouvez avoir accès aux meilleurs investisseurs de l’écosystème. Mais en fin de compte, vous devez reconnaître que vous construisez quelque chose à partir de zéro, et vous devez avoir l’humilité d’accepter que vous n’ayez peut-être pas toutes les réponses. 

 

Adaptabilité

Il est tout aussi crucial d’avoir la capacité de s’adapter autant dans le monde des start-up et du sport. L’incertitude est une caractéristique majeure des deux mondes.  

Dans le sport, il faut s’adapter pour faire face aux conditions météorologiques changeantes, jouer dans différents stades, faire face aux blessures et adapter son jeu à son corps, etc. 

Dans les start-up également, les fondateurs doivent embrasser l’incertitude et s’y attaquer de front. Les fondateur(trice)s doivent s’adapter aux changements réglementaires, à la dynamique du marché et à la concurrence. Plus important encore, ils(elles) doivent s’adapter et faire évoluer leur propre état d’esprit à mesure que l’entreprise se développe. Vous ne pouvez pas aborder les problèmes de la même manière que lorsque vous étiez une équipe de 10 que lorsque vous devenez une équipe de 100. La croissance nécessite un changement. Comme le fait de jouer au niveau d’un club n’est pas la même chose que de jouer pour votre équipe nationale, les gestionnaires doivent grandir et s’adapter à mesure que l’entreprise évolue. 

 

Habile à gérer l’échec

Soyons sincère, l’échec est inévitable. À un moment donné de la carrière d’un athlète, il perdra des matchs déchirants ou échouera d’une manière ou d’une autre. Cela se produit aussi dans le monde des affaires, mais tout dépend de la façon dont vous vous en débarrassez et continuez. Les athlètes sont connus pour bien gérer les échecs, ce qui est impératif dans le monde de l’entreprise.

Ce ne sont là que quelques-uns des traits que possèdent les athlètes durant leur carrière. Il y a eu de nombreux(euses) athlètes qui ont fait la transition vers le monde des affaires et qui ont connu beaucoup de succès en raison des compétences énumérées précédemment. Si vous êtes un(e) athlète qui envisage de faire le grand saut dans le monde des affaires, n’hésitez pas ! Vous avez déjà ce qu’il faut pour être un(e) grand(e) chef(fe) d’entreprise, tout ce que vous avez à faire est d’aborder l’entrepreneuriat de la même manière que vous avez approché votre sport chaque jour.

À propos de ce blogue

L’innovation et l’entrepreneuriat sont deux sujets qui me touchent particulièrement. Depuis mon plus jeune âge, mon TDA/H m'a toujours donné l’impression d’être différent. Ce surplus d’énergie constant est devenu un véritable incubateur à idées. Je partagerai donc avec vous mes réflexions et des histoires inspirantes qui touchent l’innovation, mais aussi la santé mentale des entrepreneurs. Parfois provocant, je m’assurerai de vous sortir de votre zone de confort.

Dominic Gagnon

Sur le même sujet

Le caribou forestier: le cœur et la raison

COURRIER DES LECTEURS. La protection du caribou forestier occupe une place importante dans l’actualité depuis...

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…

Blogues similaires

Le temps, ce nouvel eldorado

30/11/2021 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Le temps a un bassin de clients immense avec près de 8 milliards d'êtres humains sur Terre.

Mourir peut attendre…

26/11/2021 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Des échecs en affaires peuvent mener à des tragédies. Voici un exemple touchant.

Des ponts entre la science et le savoir traditionnel

15/11/2021 | Mélanie Paul

BLOGUE INVITÉ. Il est important de créer des liens entre la science et le savoir traditionnel des autochtones.