Dirigez, suivez ou écartez-vous du chemin!

Publié le 17/02/2022 à 11:30

Dirigez, suivez ou écartez-vous du chemin!

Publié le 17/02/2022 à 11:30

Le rôle principal du leader est de recruter les meilleurs éléments possibles pour l’appuyer, mais les vrais résultats sont produits par l’équipe. (Photo : Hannah Busing pour Unsplash.com)

BLOGUE INVITÉ. Voici trois choix qui s’offrent à vous en entreprise : diriger, suivre ou s’écarter.

 

Dirigez

Difficile d’être un vrai leader. Les décisions ne sont jamais noires ou blanches et par conséquent, beaucoup d’entre nous tentent de trouver des compromis pour rendre tout le monde heureux. Mais le problème avec les décisions difficiles, c’est qu’on ne peut jamais avoir tout le monde en accord. Il y a toujours quelqu’un qui est impacté ou qui pense que le plan B aurait été meilleur. Selon moi, le leadership consiste à écouter plusieurs opinions, mais en fin de compte, c’est aussi de faire confiance à son instinct et prendre la décision finale. Le leadership ne consiste pas à ne pas se soucier de la façon dont les gens vont vous percevoir lors de moments difficiles. Il s’agit principalement d’accepter et d’être prêt à se tromper.

Pour moi, le leadership consiste à être respecté plus qu’aimé. Et c’est un problème récurrent chez de nombreux entrepreneurs d’aujourd’hui qui cherchent à tout prix la reconnaissance et l’approbation de tous. Et lorsque tu souhaites être aimé de tous, tu risques d’être figé devant une décision difficile.

Ce n’était clairement pas une décision populaire lorsque Steve Jobs a choisi d’ouvrir des magasins. Les gens se moquaient aussi du rachat de YouTube par Google pour plus de 1,65 milliard de dollars américains. Evan Spiegel a été considéré par de nombreux spécialistes et médias d’idiot d’avoir refusé l’offre de vendre Snapchat pour 3 milliards de dollars.

Les entrepreneur(e)s à succès ont généralement des opinions qui vont à contre-courant et ils possèdent la témérité de vendre leur vision aux sceptiques ainsi que la ténacité de s’en tenir à leurs idées lorsqu’elles sont inévitablement critiquées. Ils ont aussi la volonté d’examiner les données et de redéfinir leur trajectoire lorsqu’ils se sont trompés. 

Les entrepreneurs doivent avoir des convictions fortes et être suffisamment persuasifs pour amener les autres à les suivre lorsque leur décision est plutôt instinctive.

 

Suivre

Il n’y a vraiment pas beaucoup de leaders. Soyons sincères, c’est un travail ingrat et stressant. Pendant que les entrepreneurs définissent la direction, ce sont les équipes qui produisent les résultats. Le rôle principal du leader est de recruter les meilleurs éléments possibles pour l’appuyer, mais les vrais résultats sont produits par l’équipe. L’entrepreneur a besoin de suiveurs pour réussir !

Dans chaque équipe, vous avez besoin de la majorité des personnes qui excellent dans leurs fonctions. C’est très similaire au sport. Elles doivent être excellentes dans leurs domaines respectifs, qu’il s’agisse de marketing, des ventes, de technologie, etc. Les personnes dans ces rôles sont également des leaders, mais faites attention, dans chaque équipe, vous avez toujours besoin de leaders et de personnes qui suivent la ligne directrice. Vous ne pouvez tout simplement pas avoir une équipe composée de gens qui tirent dans toutes les directions : ce serait le chaos !

Le rôle de l’entrepreneur est généralement de définir la grande vision et le chemin vers le sommet. L’objectif est que chacun des départements soit aligné avec les objectifs de l’entreprise. C’est pour cela que nous mettons généralement en place des systèmes comme les OKR (objectifs et résultats clés).

Si une organisation n’est pas en mesure d’être totalement alignée sur les objectifs et la direction pour atteindre le sommet, elle risque de mourir. Votre rôle est d’être suffisamment convaincant pour que votre équipe ait envie de vous suivre et de travailler vers un but commun.

 

Écartez-vous du chemin

La dissidence c'est bien. La dissidence renforce en fait les groupes. J'aime être mis au défi, car cela me force à réfléchir davantage à mes convictions. J'aime quand les gens viennent avec des idées qui entrent en conflit avec ma vision de notre monde parce que le conflit finit par me donner plus confiance en mes convictions ou m'aide à évoluer. 

Mais les dissidents ont besoin d'idées qui leur sont propres. Les dissidents ont besoin de faits et de logique pas uniquement d’une opinion. Les dissidents doivent être prêts à retrousser leurs manches et à contribuer au travail. Les dissidents doivent être prêts à avoir leur « cou sur le billot » et aussi admettre qu'ils se sont eux aussi trompés à la fin.

Tout au long de ma carrière, j'ai réalisé que beaucoup de gens adorent être des « gérants d’estrade ». Leur devise est souvent : « Ça ne marchera jamais ! ». Ils aiment critiquer, mais ils n'ont pas d'idées fortes. Ils « savent » ce qui ne va pas, mais ils ne font jamais rien pour proposer des solutions. Ils ne dirigent jamais. Pourtant, ils ne suivent pas non plus.

Lorsque vous repérez des gens comme ça dans votre entreprise, vous n'avez pas d'autre choix que de vous en séparer le plus vite possible. Et si de votre côté, vous vous réveillez dans n’importe quelle organisation et que vous vous rendez compte que vous ne faites plus « partie de la solution » : il est temps pour vous de vous éloigner. Cela est encore plus vrai si vous êtes dans un poste clé et que les gens regardent comment vous réagissez au changement ou lorsque votre incrédulité mine la confiance des autres.

Quand vous vous retirez, soit vous découvrez que l'autre dirigeant avait raison, soit vous avez l'occasion de prouver qu'il avait tort. Mais de toute façon, vous laissez l’opportunité à l’organisation d’avoir de la cohésion avec le plan et de possiblement réussir.

À propos de ce blogue

L’innovation et l’entrepreneuriat sont deux sujets qui me touchent particulièrement. Depuis mon plus jeune âge, mon TDA/H m'a toujours donné l’impression d’être différent. Ce surplus d’énergie constant est devenu un véritable incubateur à idées. Je partagerai donc avec vous mes réflexions et des histoires inspirantes qui touchent l’innovation, mais aussi la santé mentale des entrepreneurs. Parfois provocant, je m’assurerai de vous sortir de votre zone de confort.

Dominic Gagnon

Blogues similaires

Mondialisation: les PME en perpétuelle adaptation

11/04/2024 | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. Les PME remettent bien des choses en question.

Cinq secondes pour un destin

27/04/2022 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Même en temps de crise, on devrait toujours aller de l’avant en ne s’éloignant jamais de l’essentiel.

Noël aux couleurs de notre culture

21/12/2021 | Mélanie Paul

BLOGUE INVITÉ. Offrir un cadeau fait par des Autochtones est un bon moyen de tisser des liens avec les Premières Nations