Le piège des premiers appels publics à l'épargne

Publié le 06/08/2021 à 08:00

Le piège des premiers appels publics à l'épargne

Publié le 06/08/2021 à 08:00

Des logos d'Uber lors de l'entrée en Bourse de l'entreprise

Uber a réalisé son premier appel public à l'épargne en 2019. (Photo: Getty images)

BALADO. Les Québécois qui veulent miser sur les entreprises qui entrent en Bourse feraient mieux d'y penser à deux fois.

C'est du moins l'opinion de Vincent Fournier, gestionnaire de portefeuille chez Claret. Ce dernier rappelle que le marché des premiers appels publics à l'épargne (PAPE) est en pleine effervescence en ce moment et que les entrées en Bourse sont souvent très médiatisées.

À lire également: Le marché des PAPE est en feu

M. Fournier explique toutefois que si les rendements des titres dans les premières minutes de négociation peuvent sembler mirobolants, il en va tout autrement pour ceux de la première année complète suivant l'introduction en Bourse.

 

Les Québécois pénalisés

Vincent Fournier ajoute également que les premiers appels publics à l'épargne les plus populaires auprès des investisseurs institutionnels seront effectués en anglais seulement, car les entreprises qui mènent les procédures n'auront pas besoin du marché québécois pour que la demande pour les titres excède l'offre. Cela leur permet d'éviter d'importants frais de traduction pour tous les documents réglementaires liés aux entrées en Bourse.

M. Fournier est donc d'avis que les investisseurs québécois se retrouvent à pouvoir acheter seulement des titres moins intéressants.

Pour ces raisons, il recommande d'éviter de se laisser distraire par le piège des entrées en Bourse et d'acheter lorsque les titres feront mois les manchettes. Pour ceux et celles qui souhaitent tout de même miser sur les PAPE, il vaut mieux miser sur des fonds commun à gestion active investissant dans les petites capitalisations.

 

 

 

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

22/10/2021 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

Nasdaq: l'action DWAC suspendue après une envolée

22/10/2021 | AFP

L'action Digital World Acquisition Corp est censée fusionner avec le nouveau réseau social de Donald Trump.

Blogues similaires

La Bourse à un carrefour

Édition du 13 Octobre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Fidèle à sa réputation, le mois de septembre a produit un déclin pour tous les ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

La théorie des bottes

22/10/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Selon les auteurs, cette théorie expliquerait en bonne partie le fossé entre les riches et les pauvres.