Mooney: Des titres à acheter pour 2014

Publié le 11/12/2013 à 08:04

Mooney: Des titres à acheter pour 2014

Publié le 11/12/2013 à 08:04

C’est la saison des prévisions pour la nouvelle année. C’est également le moment où bien des firmes de courtage publient leur(s) liste(s) de titres préférés pour 2014. La plupart du temps, ces listes sont biaisées pour de nombreuses raisons. Par exemple, les firmes font appel à tous leurs analystes, incluant ceux couvrant des secteurs peu intéressants.

Certaines sont axées sur les sociétés fort populaires, un peu trop pour être intéressantes. D’autres font le contraire, jouant la carte de l’impopularité pour lancer des idées de placements.

Ce n’est pas mauvais, mais je préfère scruter les achats des gestionnaires émérites, qui partagent grosso modo ma philosophie de placement. Greggory Warren, analyste pour Morningstar, fait un très bon travail à suivre régulièrement une sélection de tels investisseurs. Et malgré la forte hausse des indices boursiers depuis plus d’un an, ces investisseurs trouvent encore des idées intéressantes, qui pourraient se révéler lucratives l’an prochain et à plus long terme.

Si je me fie aux achats pour le plus récent trimestre (pour la plupart, on parle du 30 septembre), les gestionnaires suivis privilégient encore des titres du secteur de la consommation non cyclique et de la technologie.

Par exemple, Donald Yacktman, du fonds qui porte son nom, a acheté des actions de Coca-Cola et de PepsiCo. Ronald Canakaris, gestionnaire du Aston/Montag & Caldwell Growth, autre gestionnaire suivi et recommandé par Morningstar, a acheté des actions de la multinationale du tabac Philip Morris.

David Winters, de Wintergreen Advisers, a initié une participation dans Lorillard, autre fabricant de cigarettes.

Dans le secteur technologique, des géants comme Microsoft, Oracle et Qualcomm ont attiré l’attention et les dollars de plusieurs bons investisseurs. Par exemple, Steven Romick, du fonds FPA Crescent, a augmenté sa participation de 28% dans Microsoft pour en faire son principal placement avec 7,2% de son fonds dans ce titre. Il a aussi grossi sa participation dans Oracle de 19%.

Bill Nygren, gestionnaire pour Oakmark, et Harry Burn du fonds Sound Shore, ont pour leur part acheté des actions de Qualcomm.

Enfin, des titres comme Johnson & Johnson et Procter and Gamble demeurent parmi les principales participations d’investisseurs solides. J’observe aussi que c’est le cas également pour Berkshire Hathaway, UPS, Google et AIG.

Par contre, ils n’ont pas ajouté à ces titres lors du dernier trimestre.

Il ne faut pas oublier que ces gestionnaires sont généralement chatouilleux quant au prix qu'ils payent pour leurs actions. Ainsi, si le titre s’est apprécié récemment, il n’est plus nécessairement aussi intéressant.

Faites toujours vos devoirs d’analyse et d’évaluation.

Je vous souhaite un très joyeux Noël.

Bernard Mooney

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Bourse: partie remise pour la Longueuilloise KDC/One?

ANALYSE. Michael Salzillo cite la «volatilité» des marchés pour expliquer sa marche arrière.