Cisco ou pourquoi les pros aiment les technos

Publié le 16/08/2012 à 09:21, mis à jour le 16/08/2012 à 09:22

Cisco ou pourquoi les pros aiment les technos

Publié le 16/08/2012 à 09:21, mis à jour le 16/08/2012 à 09:22

BLOGUE. Hier, je mentionnais que plusieurs gestionnaires de grand calibre achetaient des titres des grandes sociétés technologiques de façon significative. Si voulez savoir pourquoi, n’allez pas plus loin que les plus récents résultats financiers de Cisco Systems.

Le géant de la réseautique a publié les résultats de son quatrième trimestre clos le 28 juillet après la fermeture des marchés mercredi. Les bénéfices par action ont atteint 0,47$US alors que les analystes s’attendaient en moyenne à 0,45$US. Ses revenus ont augmenté de 4,4% à 11,69 milliards de dollars (G$) US.

Ce qui retient toutefois l’attention, c’est l’effort de la direction pour enrichir ses actionnaires. D’abord, Cisco a haussé son dividende trimestriel de 75% à 0,14$US par action. Sur une base annualisée et avec son cours de fermeture de mercredi, le titre offre donc un rendement de 3,2%.

De plus, la société a racheté 108 millions de ses actions durant son quatrième trimestre pour un total de 1,8G$US. Durant son exercice, Cisco a racheté pour 4,7G$ de ses actions.

Malgré ses initiatives, l’entreprise continue d’avoir un bilan d’une grande solidité, c’est le moins qu’on puisse dire. A la fin de son exercice, elle montre en encaisse 48,7G$US comparativement à 44,6G$US il y a un an.

«Cisco a la force financière et la flexibilité d’investir efficacement dans ses activités, de réaliser des acquisitions stratégiques tout en versant à ses actionnaires au minimum 50% de nos fonds autogénérés libres à nos actionnaires par le biais des dividendes et des rachats d’actions», explique la direction dans son communiqué.

Ses fonds autogénérés libres (fonds autogénérés moins les dépenses en immobilisations) ont atteint 10,3G$US en 2012. C’est après avoir dépensé plus de 5G$US dans la recherche et le développement !

Les sociétés technologiques ont longtemps, et avec raison, été critiquées pour leur gestion pourrie de leur capital. Et j’ai fait partie de ces critiques. Or, on commence à voir un changement significatif pour le meilleur. C’est probablement ce qui attire entre autres facteurs, plusieurs bons gestionnaires.

De plus en plus de grandes sociétés technologiques comme Cisco, Microsoft et Intel ont atteint la maturité, et plus important, leur direction l’admette. Elles sont donc plus disposées à retourner une plus grande partie de leur flux monétaire à leurs actionnaires. Ces derniers, pour leur part, ne s’attendent plus à une croissance folle, mais bien à un enrichissement régulier.

Bernard

Mooney

 

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Le rallye de fin d'année est déjà enclenché

Édition du 27 Octobre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Rien ne semble arrêter le mouvement haussier.