"Nous voulons rétablir les liens avec les financiers américains"

Publié le 02/05/2009 à 00:00

"Nous voulons rétablir les liens avec les financiers américains"

Publié le 02/05/2009 à 00:00

L'Association canadienne des technologies présentera, les 13 et 14 mai, le Tremblant Venture Forum. Est-ce parce que les entreprises de haute technologie peinent encore à se financer ?

C'est sûr. Les fonds d'investissement ont tendance à prendre moins de risques en recherchant ce qui est déjà profitable, ce qui les amène à regarder les entreprises qui sont bien développées. En plus, elles préfèrent verser de plus gros montants. Autre phénomène : les fonds ont de la difficulté à se financer parce que les caisses de retraite, qui investissent traditionnellement dans le capital de risque, ont perdu des plumes. Et les dirigeants d'entreprise font face à des choix douloureux. La crise a miné la valeur attribuée à leur entreprise. Ces jours-ci, si vous obtenez du financement de 2 millions de dollars alors que l'entreprise ne vaut plus que 2 millions, vous cédez le contrôle !

Comment votre événement réussira-t-il à renverser cette tendance ?

Nous avons invité des investisseurs de l'Est du Canada et des États-Unis; c'est important, parce que les financiers américains se sont retirés du Québec en raison de la crise. Nous voulons rétablir les liens. Des personnalités de marque sont attendues : le responsable canadien de la division environnementale d'IBM, Jean-François Barsoum, a confirmé sa présence. En tout, 25 entreprises vont pouvoir présenter leur plan d'affaires, la plupart du Québec, mais certaines aussi de l'Ontario. Mais comme il y a quand même plus d'argent ici, ces dernières pourraient être tentées de déménager au Québec. Dans son dernier budget, le Québec a prévu 1,5 milliard de dollars pour le capital de risque, dont 825 millions pour des entreprises de technologies de l'information en croissance et 125 millions pour le démarrage.

Vous travaillez dans ce milieu depuis une vingtaine d'années. Quelle différence voyez-vous entre les époques ?

Les années 1990 ont été celles de l'effervescence. L'éclatement de la bulle a fait mal, mais la vie a repris ses droits... Google n'existait pas au tournant du siècle. Research In Motion en était à ses premiers pas. Nous avons maintenant des entreprises saines qui reposent sur des éléments fondamentaux solides. Aujourd'hui, la haute technologie, y compris les technologies propres, constitue l'un des plus importants secteurs au pays, devant l'automobile et la forêt, et contribue à moderniser notre économie.

rene.vezina@transcontinental.ca

À la une

Bourse: Wall Street clôture en forte hausse, rebond technique dans un marché toujours nerveux

Mis à jour le 02/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre sa meilleure séance en 10 mois.

Un nouveau règlement menace de sortir de Wall Street les sociétés chinoises cotées

02/12/2021 | AFP

La SEC avait averti les sociétés chinoises cotées à Wall Street qu’elles devaient respecter leurs obligations.

Titres en action: Toyota, Severstal, Banque TD, Banque CIBC

Mis à jour le 02/12/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.