Québec reçoit un de ses juges

Publié le 21/04/2012 à 00:00

Québec reçoit un de ses juges

Publié le 21/04/2012 à 00:00

Québec a montré ses atouts de ville créative et branchée cette semaine afin de séduire le représentant de l'Intelligent Community Forum, qui évalue sa candidature pour la dernière étape du concours Ville intelligente de 2012, dont la lauréate sera dévoilée en juin.

Déjà choisie parmi 400 villes pour faire le top 7 du classement international, Québec tente de décrocher le titre qui ferait d'elle une inspiration pour le monde entier.

«Québec est impressionnante en ce sens qu'elle trouve un bon équilibre parmi l'ensemble des critères qui sont importants pour nous», remarque le cofondateur et directeur du développement de l'ICF, Louis Zacharilla, en entrevue avec Les Affaires.

À son arrivée le 16 avril, M. Zacharilla a effectué un parcours à bord d'un autobus Wi-Fi du Réseau de transport de la Capitale, pendant lequel il a pu utiliser l'application RTC Nomade et le réseau sans fil Zap Québec, de même que l'application mobile de l'Office du tourisme de Québec. Au cours de son séjour, il a aussi rencontré les gens d'Ex Machina, la compagnie de Robert Lepage, Frima Studio et TELUQ, entre autres. Le maire Régis Labeaume lui a fait part des projets technologiques de la ville et il a aussi pu participer à une soirée créative mariant arts et technologies.

Du point de vue de l'ICF, une organisation fixée à New York, les villes intelligentes ne sont pas forcément les plus connues ou les plus branchées, ni celles qui ont les centres de technologies les plus avancés ou une croissance économique parmi les plus fortes du monde. Ce sont plutôt les villes qui se servent de la technologie comme d'une infrastructure.

«Elles doivent s'en servir pour stimuler le développement économique et social de leur communauté. On vérifie que la main-d'oeuvre utilise le savoir de manière à pousser la prochaine génération vers la classe moyenne, pour que les jeunes obtiennent des emplois qui leur permettent de rester dans leur communauté et d'y prospérer, pour qu'ils atteignent un confort économique favorisant la réalisation de leur plein potentiel humain», explique M. Zacharilla.

Innovation et créativité

Les autres critères sont l'innovation et la créativité, ainsi que le leadership du gouvernement municipal. Celui-ci doit faire en sorte d'utiliser les technologies pour améliorer l'accès à ses services et alléger les démarches des citoyens. L'inclusion numérique est également un facteur pour l'ICF, qui considère par exemple qu'une ville doit rendre les technologies accessibles au plus grand nombre.

L'intérêt de devenir une ville intelligente, comme Eindhoven aux Pays-Bas l'an dernier ou Suwon en Corée du Sud en 2010, ce sont les occasions d'affaires.

«Les villes du top 7 reçoivent beaucoup d'attention des médias internationaux. Certaines nous disent avoir reçu cinq ou six appels de la Chine et du Moyen-Orient deux jours après leur nomination. Si vous aviez le choix d'établir votre entreprise dans une ville intelligente plutôt qu'une autre, que feriez-vous ? La ville numéro un, elle, devient un mentor et une inspiration pour le reste du monde.»

Or, la fierté génère la confiance et le bien-être, des facteurs de plus en plus reconnus comme stimulant l'économie. «Le bien-être n'est pas qu'un rêve de poète - je n'ai rien contre les poètes, ce sont les gens les plus importants d'une société - mais les composantes sociales prennent de plus en plus d'importance dans le développement économique des villes, car les idées et l'innovation sont devenues les moteurs de l'économie. On n'aurait pas parlé de ça il y a 50 ans», résume M. Zacharilla.

TOP 7 DES VILLES INTELLIGENTES 2012

Austin, Texas, 790 000 habitants

Oulu, Finlande, 140 000 habitants

Riverside, États-Unis, 303 000 habitants

Saint John, Canada, 70 000 habitants

Stratford, Canada, 31 000 habitants

Taichung, Taïwan, 2 600 000 habitants

Québec, Canada, 516 000 habitants

À la une

Repenser les pratiques des cabinets comptables

Édition du 09 Novembre 2022 | Jean-François Venne

COMPTABILITÉ. Lorsque vient le temps d’intégrer les facteurs ESG, ils sont logés à la même enseigne que leurs clients.

Les nouveaux défis des CPA

Édition du 09 Novembre 2022 | Jean-François Venne

COMPTABILITÉ. Les CPA sont de plus en plus appelés à réduire les risques de sombrer dans le piège.

La percée de l’emprunt durable

Édition du 09 Novembre 2022 | Jean-François Venne

COMPTABILITÉ. Ce type d'emprunt pose certains défis que les CPA contribuent à surmonter.