Les rénovations qui rapportent

Publié le 01/06/2012 à 16:11

Les rénovations qui rapportent

Publié le 01/06/2012 à 16:11

Votre «castor bricoleur intérieur» trépigne depuis l'arrivée du temps doux, impatient de rénover la cuisine ou d'installer un patio, et du même coup, d'ajouter un peu de valeur à la maison ? Mettez vos efforts là où ça compte.

LES VALEURS SÛRES

Rénovation de la cuisine et de la salle de bains
Rendement : de 75 à 100 % (source : Institut canadien des évaluateurs)
C'est bien connu, quand il s'agit de rénovations, la cuisine et la salle de bains sont les pièces les plus rentables. «On y passe énormément de temps et elles donnent le ton à notre style de vie», explique Christian Perron, coordonnateur au développement des affaires chez Réno-Maître, une division de l'Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec, un regroupement d'entrepreneurs spécialisés en rénovations.
De plus, les acheteurs éventuels sont moins susceptibles de négocier à la baisse si ces pièces sont rénovées. Mais il faut être prêt à payer le prix : pour chacune de ces pièces, des travaux majeurs peuvent coûter autour de 35 000 dollars.
En vogue ? Les grands espaces très aérés. «La superficie des salles de bain a pratiquement triplé au cours des 20 dernières années», dit Christian Perron. Place aux douches surdimensionnées, aux bains autoportants et aux planchers chauffants. Du côté de la cuisine, les comptoirs en granit ou en corian, les hottes et les électroménagers en inox, et les lumières encastrées ont la cote.

Peinture extérieure/ intérieure
Rendement : de 50 à 100 %

Transformation plus mineure, la peinture n'est toutefois pas à négliger. «Cela nous dit que la maison est bien entretenue», dit Christian Perron. Il remarque d'ailleurs que de plus en plus de gens donnent un bon coup de pinceau avant de mettre leur demeure en vente. Évidemment, les couleurs criardes ou inusitées sont à proscrire. «Les tons neutres ou terre sont toujours au goût du jour», croit-il.

LES RENDEMENTS MOYENS

Nouveau revêtement de plancher
Rendement : de 50 à 75 %

Si vous foulez encore de la vieille moquette ou du prélart, vous avez peut-être besoin d'un peu de modernité. «Le reflet de la lumière sur un beau plancher de bois ou de liège vernis vaut son pesant d'or», dit Élaine St-Denis, évaluatrice agréée A.A.C.I. chez Bourassa Jodoin et Les Évaluations Qualipro. Le bois franc ou les planchers flottants sont prisés et beaucoup de choix d'essences et de teintures sont désormais offerts.

Aménagement d'un sous-sol
Rendement : de 50 à 75 %

Installation d'une salle de cinéma maison
Rendement : de 25 à 50 %

«Il y a quelques années, on a cru que les cinémas maison deviendraient une mode importante, mais la tendance s'essouffle et ils ne sont pas très vendeurs», observe Christian Perron. Les investissements, eux, sont majeurs. Finir un sous-sol peut coûter entre 20 000 et 25 000 dollars, à quoi il faut ajouter les coûts de l'insonorisation souvent désirée pour le cinéma maison.

Aménagement paysager/ Érection d'une clôture
Rendement : de 25 à 50 %

Construction d'un patio
Rendement : de 25 à 75 %

Barbecues en famille, jardinage, parties de cache-cache avec les enfants : aménager votre terrain aura d'abord des conséquences sur la qualité de votre vie, affirme Christian Perron. Selon lui, un aménagement complet et bien agencé avec clôture, pavés, grande terrasse et belle végétation n'apporte pas nécessairement plus de valeur qu'une simple cour de tourbe et un petit patio. Sauf que pour un vrai jardin, il faut compter plus ou moins 20 000 dollars !

À la une

En route pour l'environnement

Édition du 13 Octobre 2021 | Nicolas St-Germain

MILLE MOTS. Parmi les Canadiens sur le point d’acheter une voiture, 35 % d’entre eux envisagent de se procurer...

Prochain redécoupage: le Canada aura 342 circonscriptions, le Québec perd un siège

Le nombre de sièges est recalculé tous les dix ans après un recensement.

Goldman Sachs voit son bénéfice bondir mais reste attentif aux risques pesant sur l'économie

14:00 | AFP

Il a été tiré par les revenus générés par la division de banque d’investissement, qui se sont envolés de 88%.