Les médias sociaux, une vigie sans pareille

Publié le 19/01/2013 à 00:00

Les médias sociaux, une vigie sans pareille

Publié le 19/01/2013 à 00:00

Le marketing personnalisé, c'est le fantasme absolu des entreprises. Elles touchent aujourd'hui la cible de près grâce aux médias sociaux. Il suffit désormais de devenir votre ami et de s'adonner au forage de données pour comprendre vos comportements d'acheteur et vous vendre les bons produits au bon moment.

«Une personne qui analyse des pages Facebook peut savoir si on est à gauche ou à droite politiquement, connaître les préférences artistiques et médiatiques, savoir qui est en couple, qui se sépare... C'est ça, l'information stratégique. Certains annonceurs arrivent sur votre page quand vous devenez célibataire. Pensez aux sites de rencontre», remarque le professeur Luc Dupont du Département de communication de l'Université d'Ottawa.

Jusqu'ici, le forage de données pouvait se faire surtout à l'aide des informations vendues par les compagnies de cartes de crédit. Les médias sociaux permettent de creuser plus en profondeur dans vos vies. Par eux, on peut coupler informations nominatives et comportementales : une mine d'or pour les annonceurs.

«La première chose dont il faut être convaincu, c'est que le père Noël n'existe pas sur le Web, affirme le professeur de marketing à HEC Montréal, Jacques Nantel. On vous donne quelque chose, on vous prend quelque chose. Et ce qu'on vous prend, c'est de l'information. La plus précieuse est l'information comportementale.»

Simplement en cliquant sur le bouton «J'aime» d'un détaillant, celui-ci gagne un accès privilégié sur ce que vous et vos amis faites, aimez et achetez. C'est pourquoi des entreprises comme Simons sollicitent votre amitié par des concours : elles ont plus à gagner que vous-même !

«C'est extraordinaire sur le plan marketing ! On n'a plus besoin de sondages et d'études de marché : on est branché en direct sur la communauté qui nous apprécie», souligne Jacques Nantel.

Cela réduit les coûts de marketing et permet de mesurer l'efficacité des actions très rapidement, mine de rien. Car la vaste majorité des internautes (80 %, selon diverses études) ignorent que leurs traces sur le Web servent aux annonceurs. Or, quand vous visitez un site comme celui d'Amazon, il retient vos champs d'intérêt et affichera la fois suivante des ouvrages susceptibles de vous plaire.

La technologie encore en avance sur le marketing

Ces intrusions dans la vie privée vont-elles un jour semer la révolte des consommateurs ? Cela est peu probable, selon Luc Dupont.

«La jeune génération ne voit pas de différence entre vie privée et vie publique, c'est dans la culture du moment.»

«C'est effrayant à dire, renchérit Jacques Nantel, mais la seule manière de lutter contre ça est de décrocher, et c'est difficile de le faire. Avec mes étudiants, on fait l'expérience de bloquer tous les cookies et, au bout de 24 heures, ils n'y arrivent plus, car naviguer anonymement devient laborieux. Et ne pas pouvoir fonctionner sur le Web aujourd'hui est impensable.»

Cela dit, si Google, Amazon ou Bell possèdent beaucoup d'informations sur vous et s'en servent, toutes les entreprises ne savent pas encore bien analyser les données.

«Rona et Jean Coutu ne sont pas rendues là ! Il est faux de croire que tout le monde saute là-dessus et sait quoi faire avec les informations. En ce moment, la technologie est beaucoup plus avancée que l'expertise en marketing», souligne Jacques Nantel.

À la une

Un nouveau modèle d’usine intelligente pour votre entreprise

28/01/2023 | François Normand

ANALYSE. Deloitte lance une usine à Montréal qui fait la démonstration d’activités d’entreposage et de fabrication 4.0.

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto est restée pratiquement inchangée pendant la dernière séance de la semaine.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.